Les cactus

De nombreux de cactus coexistent à travers le pays. Voici les principales espèces et comment les reconnaître.

Cardón, Echinopsis atacamensis, Cactaceae

Cardón, désert du Chili
Endémique de l’Argentine, de la Bolivie et du Chili, plusieurs noms lui sont attribués selon sa situation géographique : le cardón grande, le cardón de la Puna ou encore le cardón de la sierra. De taille importante, il se développe essentiellement dans les Andes. Considéré comme le plus grand des cactus de la région de San Pedro de Atacama, il se dresse telle une colonne et se ramifie avec l’âge. Sa croissance est lente, il grandit de 2 cm maximum par an. Adulte, son tronc atteint jusqu’à 10 m de hauteur pour environ 30 cm de diamètre. Son bois est utilisé dans la construction de bâtiment pour les toits, les portes, les meubles mais aussi par exemple dans la construction de l’église de Cachi en Argentine. Il se compose de nombreuses côtes (20 à 30) aux multiples aiguilles, variant de taille et de couleur d’un individu à l’autre. Recouvert de poils, son fruit vert foncé mesurant 5 cm de diamètre est comestible et très sucré. Ses grandes fleurs blanches et jaunes peuvent mesurer de 10 à 14 cm et elles s’ouvrent chaque soir, au coucher du soleil.

Voir nos photos

Quisco o Cacto, Echinopsis chiloensis, Cactaceae

Quisco o Cacto, cactus du Chili
Pouvant atteindre les 8 m de hauteur, ce cactus endémique du Chili croît sous forme arborescente. Ramifié, il se compose de plusieurs branches poussant de sa base. Chacune d’entre elles pousse en angle droit contre le tronc, puis se redresse pour finalement s’élancer parallèlement à celui-ci. Chez les jeunes individus, les aiguilles sont jaunes mais elles deviennent toutes grises avec l’âge. Une longue épine centrale s’érige d’une dizaine de petites épines formant un cercle tout autour d’elle. Les fleurs, de couleur crème, sont légèrement teintées de rouge-marron sur leurs extérieurs et poussent en extension depuis les tiges. Son fruit quant à lui est sous la forme d’une petite boule verte comestible.

Voir nos photos

Quisco costero, Echinopsis chiloensis ssp litoralis, Cactacea

Quisco costero, cactus du Chili
Originaire du Chili, le cactus quisco costero est souvent surnommé « hérisson de mer ». Il se rencontre dans les régions centrales du pays, généralement sur le littoral mais il est également très présent au sein du parc national La Campana ainsi qu’à la réserve nationale Río Los Cipreses. On le retrouve dans les zones rocailleuses et en plein soleil. Son port prend la forme d’un cierge ramifié et droit pouvant atteindre les 8 m de hauteur. Cylindriques, les ramifications sont chacune composées d’une vingtaine de côtes larges. Sur celles-ci, les nombreuses aréoles se composent d’épines concentrées de couleur grise à l’âge adulte, jaune sur les jeunes sujets. L’épine centrale est droite et elle est la plus longue de toutes (environ 5 cm). L’autre dizaine d’épines rayonne autour de celle-ci et ne dépasse pas les 2 cm. Sa belle et grande fleur blanche s’ouvre de jour, et elle peut mesurer jusqu’à 14 cm de large. Ses fruits sont verts, ronds et comestibles.

Cactus candélabre, Cactus candelabro, Browningia candelaris, Cactaceae

Cactus candélabre, cactus du Chili
Ce cactus que l’on retrouve à la frontière entre le Pérou et le Chili, dispose d’un port distinctif aux autres membres de la famille des Cactaceae. Tel un petit arbre, il s’élève grâce à un tronc épineux et droit oscillant entre 3 et 5 m de haut et d’environ 50 cm de diamètre. À sa base, les épines peuvent mesurer jusqu’à 15 cm de long chacune,ceci empêchant ainsi que les animaux puissent atteindre et se nourrir des fruits placés en hauteur. Ses branches sont quant à elles lisses et fines, et elles se disposent comme son nom l’indique, comme un cierge. Son fruit est charnu et acide, et ses graines sont de couleur noire profond. À 2500 mètres d’altitude, entre les villes d’Arica et Putre, il est possible d’observer de nombreux individus au cœur des monts arides.

Voir nos photos

Copiapoa de Carrizal, Copiapoa dealbata, Cactaceae

Copiapoa de Carrizal, cactus du Chili
Natif des déserts côtiers au Nord du Chili, les premiers copiapoa ont été aperçu aux environs de la ville de Copiapó, d’où leurs noms. Le copiapoa de Carrizal est l’un des copiapoa les plus impressionnants qui existent, il peut former des touffes jusqu’à 3 m de diamètre. Sa croissance est assez lente et il a besoin d’une exposition en plein soleil pour permettre son bon développement. Très ramifié à sa base, de nombreux coussins semi-sphériques se forment et s’y agglutinent. La longueur des épines et leurs nombres sont très variables d’un sujet à l’autre. Néanmoins, elles ont toutes en commun leur finesse et leur couleur gris clair – blanchâtre. Sa floraison jaune pâle s’étend sur plusieurs mois. Son fruit est rond, de couleur vert-rouge contient de petites graines noires. Ce cactus ne produit un nouveau fruit qu’après le mûrissement du fruit précédent.

Coquimbano, Copiapoa coquimbana, Cactaceae

Copiapoa coquimbana, cactus du Chili
Endémique des régions de Coquimbo et d’Atacama, ce cactus est formé depuis sa base d’une multitude de petits coussins épineux. Ces derniers sont de forme ronde, un peu molle et leurs dimensions oscillent entre 5 et 15 cm de diamètre. Sur les jeunes individus, les épines qui poussent sont noires et deviennent ensuite grisâtres avec le temps. Ses fleurs parfumées peuvent atteindre jusqu’à 6 cm de longueur. Elles sont jaune-rougeâtre en leur centre et légèrement marron au-dehors. Ses fruits sont de couleur rouge-café.

Figuier de barbarie, Nopal, Opuntia ficus-indica, Cactaceae

Figuier de barbarie, Chili
Originaire du Mexique, le figuier de barbarie est connu dans le monde entier pour son fruit. Ce cactus apprécie particulièrement les sols caillouteux et à l’abri des vents. Il croît sous forme arborescente et peut atteindre jusqu’à 5 m de hauteur. Ses tiges prennent la forme de raquettes aplaties. En Amérique latine, les jeunes « raquettes » sont également comestibles. Les épines blanches mesurent environ 2 cm chacune et il est possible chez certaines variétés, que le cactus soit totalement dépourvu d’épine. La floraison apparaît sur les faces les plus exposées au soleil. Les fleurs sont composées de pétales jaune et parfois orange. Son fruit, la figue de barbarie appelée tuna au Chili, contient de nombreuses graines et est bien charnu. Son poids peut atteindre jusqu’à 400 gr et sa couleur varie du blanc au rouge en passant par le jaune.

Voir nos photos

Cholla o Oveja echada, Cylindropuntia tunicata, Cactaceae

Cholla, cactus du Chili
Originaire du Mexique, on retrouve également la cholla dans certaines régions d’Amérique du Sud comme par exemple au Chili au cœur du désert d’Atacama.Capable de résister à des températures très basses et à quelques gelés, il apprécie surtout la sécheresse. Sous forme arbustive d’environ 1 mètre, ce cactus est ramifié depuis sa base et chaque tige qui y émerge est de forme cylindrique. À ses pieds, il est courant de trouver une densité importante de coussins. Les fleurs de ce cactus alternent entre les couleurs verte,rouge et jaune, et peuvent mesurer de 4 à 7 cm. Ses importantes aiguilles sont droites, fines, très blanches et recouvrent abondamment le cactus.

Perrito o Puskaye, Cumulopuntia sphaerica, Cactaceae

Perrito, cumulopuntia sphaerica, cactus du Chili
Du haut de ses 10 à 20 cm de hauteur, ce cactus grandit sous forme de petits coussins détachés les uns des autres. Sa taille est variable d’un individu à l’autre mais sa couleur est toujours verte grisâtre.Ses aiguilles sont de couleur distincte selon les sujets mais de manière générale, elles sont teintées de rouge-ocre en leurs pointes et sont plus claires à la base. Ses fleurs peuvent être de couleur jaune doré ou bien orange et elles mesurent environ 3-4 cm. Son fruit est sec, sphérique et se compose de quelques épines.

Guacalla, Corryocactus brevistylus, Cactaceae

Guacalla, cactus du Chili
Le guacalla est originaire de la Bolivie, du Chili et du Pérou. Pouvant croître sous forme arborescente ou bien arbustive, son tronc est à la fois gros et court. Ramifié principalement depuis sa base, les branches s’articulent sous diverses dimensions. Généralement vert, il peut devenir jaune lorsqu’il souffre d’insolation. Ses aréoles couleur café sont rondes et deviennent grises à travers le temps. De jaune à rouge, ses épines sont droites et leurs positions comme leurs tailles ne sont pas proprement définies. Ses fleurs d’environ 10 cm sont de couleur jaune dorée et ne sont pas parfumées. Son fruit vert-olive est grand, sa chair est aussi juteuse qu’acide.

Coussin de belle-mère, Cojin de suegra, Echinocactus grusonii, Cactaceae

Coussin de Belle-mère
Aussi appelé cactus oursin en raison de sa forme, il fait parti des cactus les plus célèbres au monde. Vivant très longtemps, jusqu’à plus de 30 ans, il peut atteindre les 60 cm de hauteur sur 80 cm de large. Vert vif, il compte entre 20 et 40 côtes anguleuses d’où s’érigent les aréoles à distance parfaitement égales entre elles et portant chacune une dizaine d’aiguillons jaune doré légèrement courbés. Sa croissance est assez lente et ce n’est qu’arrivé à maturité, à ses 20 ans, que ce cactus nous offre en été une couronne de fleurs jaune orangé mesurant de 4 à 6 cm chacune. Plus tard, se formeront des baies ovoïdes contenant des petites graines noires

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Content is protected !!