4.5Review: Carnets du bout du monde

  Points clés du voyage : Perito Moreno, el Chaltén, Mont Fitz Roy et parc national Torres del Paine.

Des vacances de rêve

Comme promis quelques impressions et réflexions de notre voyage. Il a parfaitement correspondu à ce que nous voulions, c’est à dire prendre le temps à chaque étape de s’arrêter, de marcher, de s’imprégner du lieu.Vous avez bien réussi à mettre en adéquation nos désirs et nos attentes avec les réalités du terrain au niveau des rythmes et des choix hôteliers qui ont contribué à l’agrément du voyage.

Visite privée du bois pétrifié et route pour El Chaltén. Merveilleux et beau temps ! 4 jours où le Fitz Roy s’est laissé admirer depuis la laguna de los Tres et la laguna Sucia, ainsi que le Cerro Torre depuis le Mirador Maestri. Et ce malgré un vent terrible sur la moraine, les pierres tremblaient. Du jamais vu même en Languedoc, pays du vent ….
Hôtel Senderos : très agréable, belle vue et bon accueil. Attention à l’essence, il n’y avait pas de sans plomb à El Chaltén lors de notre passage.
3 jours à Nibepo Aike : bel endroit calme, reposant, bien situé, et très accueillant. Les gauchos en action et le glacier Perito Moreno : fascinant !
Nous l’avons revu lors de l’excursion nautique en VIP (un plus mais dommage qu’un groupe de russes ne fut là que pour boire… beaucoup …).
Superbes chutes de glace du Spegazzini… Excursion depuis Nibepo jusqu’au bout du brazo Sur : dépaysement et isolement absolus. Hôtel La Cantera : sympathique et belle vue.
En route pour le Chili via Puertos Natales, assez morne en début de saison. L’Altiplanico est surprenant mais d’une architecture très intéressante…
Torres del Paine : vent, nuages, belles couleurs, guanacos. Beaux treks : cascade del pingo (longue marche en foret à partir de Lago Grey), Vallée del Francés, Laguna de los Torres.
Belles vues depuis l’hosteria Grey, tranquillité à Cerro Guido. Estancia certes un peu éloignée et en dehors du parc mais de charme ! Quel plaisir de déguster un » pisco sur » face aux torres… Attention, il n’y a pas d’essence à Cerro Castillo.

Merci d’avoir contribué aux joies du voyage qui continue à trottiner dans nos têtes et nos rêves… Désir de repartir mais nous laissons décanter.

Felices fiestas, Cordialement.

Marie Christine et Paul Serge

Découvrez tous nos témoignages

error: Contenu est protégé.