Au sud du Sud, les incontournables de la Carretera Australe

Avec notre agence de voyages locale découvrez la mythique Route Australe chiliene, colonne vertébrale de la Patagonie.

 

ROUTE AUSTRALE, LES REGIONS TRAVERSEES

Route Australe, les régions traversées.

Lorsque la route Australe débute à Puerto Montt, on est encore dans la région de Los Lagos et ce, jusqu’à hauteur du parc national Corcovado après la ville de Chaitén. On passe ensuite dans la région de Aysén del General Carlos Ibáñez del Campo. Jusqu’à O’Higgins on restera à Aysen. On pourrait dire que les 1240 km de Route Australe correspondent à la Patagonie et que la région de Magallanes (Torres del Paine et Terre de Feu) se rapporte à la Patagonie Australe. Mais, du côté argentin, pour une raison touristique, on fait commencer la Patagonie beaucoup plus au nord, à la limite des provinces de Neuquen et de Mendoza. Dans le cas du Chili l’ensemble « Araucania, Rios et Lagos » est aussi appelé le Sud. On peut donc en conclure que la Patagonie se trouve au sud du Sud !

 

ESTUAIRE RELONCAVI

 Estuaire Reloncavi

Du hameau d’Ensenada, au sud-est du lac Llanquihue, une route conduit à travers une forêt et sur 32 km au fond de l’estuaire Reloncavi. Celle-ci suit ensuite une corniche surplombant l’estuaire, offrant de beaux paysages, entre la cordillère et la péninsule où se trouve le parc national Alerce Andino. Elle traverse les villages de pêcheurs de Ralún, Cochamó, Puelo, proche du volcan Yates (2187 m) jusqu’à la Caleta Puelche où il est possible de traverser en ferry pour emprunter la piste qui longe l’autre rive de la péninsule jusqu’à Puerto Montt. Les amateurs de pêche sportive et de sites naturels trouveront par beau temps un parfum d’aventure dans une région encore très peu développée et traditionnelle.

Voir notre dossier spécial

 

RALÚN

Ralún, embouchure Rio Petrohué et Seno Reloncaví

À 30 km d’Ensenada, le village de Ralún se trouve à l’embouchure des rivières Petrohué et Ralún (ou del Este), formant l’estuaire de Reloncaví. Son nom provient du Mapudungun, la langue Mapuche, et signifie «vallée». Les premiers habitants de cette localité étaient des chilotes qui avaient navigué vers le continent et remonté l’estuaire de Reloncaví. Ralún se distingue par ses alentours qui réunissent plusieurs remarquables points de pêche sportive. Tous les deux ou trois ans ont lieu les fameuses remontées de la rivière Petrohué par les saumons Chinook, avec des spécimens pouvant peser jusqu’à 16 kilos. Ceux-ci parviennent jusqu’à la rivière Hueñu Hueñu, où ils pondent leurs œufs avant de mourir. On peut aussi pêcher à la lagune Pata, d’où il est possible d’apercevoir le sommet conique du volcan Osorno.

Voir nos photos

 

COCHAMO

 Cochamo, fjord Reloncavi

Cochamó se trouve un peu plus au sud sur le fjord Reloncavi en suivant la route n°69. Ce village fut fondé au XIXe siècle par des chilotes (de l’île de Chiloé), explorant l’estuaire par la mer. La région offre de somptueux paysages, entre montagnes et forêts. Cochamó est réputé pour la pêche sportive et le rafting, entre autres. Son église María Inmaculada Concepción a été construite en 1901 et fait partie de l’Ecole de Chiloé (Escuela Chilota de Arquitectura Religiosa en Madera).

 

PUELO

 Puelo, fjord Reloncavi

Puelo, également appelé Río Puelo, est un village de 800 habitants, qui fait partie de la commune de Cochamó. Il tient son nom de la rivière Puelo, qui le contourne avant de rejoindre l’estuaire de Reloncaví. Puelo est l’un des seuls villages de la zone à être doté d’une station-service, à ne pas omettre lorsque l’on s’engage sur la route Australe. Puelo est aussi la zone où la saison de pêche est la plus longue, c’est pourquoi nombreux sont les aficionados qui s’y rendent pour pratiquer la pêche sportive, notamment dans le Río Puelo et dans le lac Tagua Tagua.

 

LAC TAGUA TAGUA

 Lac Tagua Tagua

Le lac Tagua Tagua est le premier que l’on trouve sur son chemin si l’on souhaite explorer la vallée du fleuve Puelo. En véhicule, on emprunte la route V-721 jusqu’à l’embarcadère de Punta Canelo. Là, un bac permet de traverser le lac en 30 minutes. Sa fréquence va de 3 à 4 traversées aller-retour quotidiennes selon la saison. On accoste ensuite à Puerto Maldonado, où la route reprend vers Llanada Grande et les villages suivants, à moins que l’on souhaite séjourner au lodge Mítico Puelo, situé au bord du lac, du côté de Puerto Maldonado.

 

PARC TAGUA TAGUA

Parc Tagua Tagua, Puelo
A 150 km de Puerto Montt, le parc Tagua Tagua protège 3000 hectares aux environs du lac Tagua Tagua, sur la commune de Cochamó. Il abrite rivières, cascades et forêts d’alerces. Sa riche faune comprend quelques espèces rares, dont le petit marsupial chien de vertu, aussi dit chumaihuén ou monito del monte, ainsi que la grenouille de Darwin. Il est aussi réputé pour les quatre sommets qui partent de la vallée de Cochamó, particulièrement adaptés pour pratiquer l’escalade. Les deux accès possibles sont la traversée du lac Tagua Tagua en barque ou une excursion organisée avec le Mítico Puelo Lodge. On y compte 2 refuges récemment installés, comme Los Alerces et Los Quetrus.

 

VALLÉE DE PUELO

Vallée de Puelo

La vallée du Río Puelo remonte le fleuve de son point de confluence avec l’estuaire de Reloncaví, jusqu’à sa naissance dans le lac Puelo, en Argentine. On y trouve les hameaux de Las Gualas, Llanada Grande, Primer Corral, Segundo Corral, mais aussi le lac Tagua Tagua, lac Azúl, lac Las Rocas, et lac Inferior. Au fond de la vallée se trouve le Paso Río Puelo ou Paso El Bolsón, l’un des passages frontaliers avec l’Argentine, où il est aussi appelé Paso Lago Puelo. Celui-ci est seulement habilité pour un passage à pied, à cheval, ou bien passage nautique via le fleuve (une habilitation pour les véhicules est en projet). Il relie le village de Segundo Corral du côté chilien, à celui de Lago Puelo du côté argentin. Depuis Puelo, on peut aussi accéder à la vallée Candelaria et à la lagune du même nom. Côté argentin, le lac Puelo est situé dans la province de Chubut. C’est de lui que naît le río Puelo qui coule du côté chilien jusqu’à se jeter dans l’estuaire de Reloncaví. Il donne aussi son nom à une localité de 5.000 habitants, à 5 kilomètres de la frontière.

Voir nos photos

 

THERMES DEL SOL

 Thermes del Sol, Puelo

Les thermes del Sol (« du soleil ») sont situés tout prêt de la localité de Puelo, au sud du village en longeant l’estuaire de Reloncaví. Inauguré en décembre 2019, ce complexe thermal regroupe 10 piscines aux formes géométriques construites en pierre. Celles-ci sont reliées par 300 mètres de passerelles en bois qui traversent un cadre naturel, entre arbres natifs, parois de roche volcanique, et vue sur la lagune voisine. Les thermes ont une température comprise entre 36 et 45 degrés, et sont alimentés par une source naturelle de 60 degrés. L’endroit est équipé d’un parking, de vestiaires, ainsi que d’une cafeteria où il est possible de déguster une pizza cuite au feu de bois.

 

 VOLCAN YATE

Volcan Yate, Patagonie

Le volcan Yates (ou Yate) se situe sur la rive sud de l’estuaire de Reloncaví. Il culmine à 2187 mètres d’altitude. Si cela peut paraître peu, ce n’est pas le cas pour les courageux qui entreprennent son ascension, car le point de départ de cette randonnée se fait quasiment au niveau de la mer. Le sentier traverse d’abord une forêt dense d’arbres natifs, et son tronçon final est réservé aux alpinistes et montagnards expérimentés (ou accompagnés d’un guide), car le glacier situé au niveau du cratère comporte de nombreuses crevasses.

 

CALETA PUELCHE

Caleta Puelche, embouchure du fjord Reloncaví

Caleta Puelche est une petite localité de 169 habitants, qui fait partie de la commune de Hualaihué, située sur la rive sud de l’estuaire de Reloncaví. Il s’agit de la croisée des chemins et d’un passage obligé pour prendre la route Australe, puisque c’est à ce point que se rejoignent la route qui vient de Puerto Montt en longeant la côte… avant de prendre un ferry pour traverser l’estuaire, et la route qui suit l’estuaire de Reloncaví en direction du sud.

 

FERRY DE CALETA PUELCHE A CALETA LA ARENA

Ferry de Caleta Puelche à Caleta Arena

La connexion entre Caleta La Arena et Caleta Puelche permet de poursuivre vers le sud sur la route Australe lorsque l’on vient de Puerto Montt et que l’on arrive au rivage nord de l’estuaire de Reloncaví. Cette connexion se fait par le ferry de Transportes del Estuario. Celui-ci appareille toutes les 30 minutes, et la traversée dure 30 à 45 minutes. L’embarquement et les départs se font par ordre d’arrivée, et les tickets s’achètent sur place, ou bien sur internet à l’avance.

 

CALETA PUELCHE A HORNOPIREN PAR LA ROUTE N°7

 Contao à Hornopiren par la route n°7

Une fois passé la traversée de l’estuaire de Reloncaví, depuis Caleta Puelche, la Carretera Austral longe le littoral en direction du sud-ouest, jusqu’au village de Contao. Avant d’arriver à celui-ci, peu après la sortie de Caleta Puelche, un arrêt est possible à Mañihueico, pour visiter un petit musée qui a été inauguré en 2020. Celui-ci est dédié aux voiliers chilotes, principal moyen de transport de cette zone côtière entre les années 20 et les années 70. Une fois arrivés à Contao, deux options sont possibles pour rallier Hornopirén, l’étape suivante. La première consiste à poursuivre sur la route 7, c’est-à-dire la route Australe « officielle », et laisser la côte pour s’aventurer dans les terres. C’est l’occasion de faire une pause de relaxation aux thermes de Pichicolo, qui se trouvent sur la route, 10 kilomètres avant d’arriver à Hornopirén. Situés en plein cœur d’une végétation dense, ces bassins d’eau thermale reliés par des passerelles en bois sont le lieu idéal pour déconnecter. Hornopirén n’est ensuite plus qu’à une dizaine de minutes de route.

 

CONTAO A HUALAIHUE, PUIS HORNOPIREN PAR LA ROUTE COTIERE

 Contao à Hualaihué par la route cotière

La seconde option pour rejoindre Hornopirén depuis Contao, consiste à prendre la petite route n°875 qui longe la côte et passe par plusieurs villages de pêcheurs. La Poza, Caleta Aulen, Tentelhue, Rolecha, Hualaihué… sont autant de villages côtiers aux pittoresques maisons de bois, et aux petites églises typiques qui rappellent celles de l’île de Chiloé. On surnomme d’ailleurs cette zone le « Chiloé continental », en référence à l’île qui se trouve au large de cette côte, qui l’a influencée par sa culture et son architecture. Environ 10 minutes et 8 kilomètres après avoir quitté Hualaihué, la route côtière rejoint la route 7, qui continue vers le sud et Hornopirén, situé 24 kilomètres plus loin.

 

HORNOPIREN

 Hornopiren, rio Negro et volcan Hornopiren

Ce village de 3600 habitants était anciennement appelé Río Negro-Hornopirén. Son nom vient du Mapudungun et signifie « four de neige ». Bien que la route Australe commence plus au nord, à Puerto Montt, Hornopirén est considéré comme sa porte d’entrée du nord. Dans les environs, se trouvent des forêts natives, des montagnes escarpées, des glaciers suspendus, et des sources d’eau thermale. Le parc national Hornopirén se situe également à proximité, depuis sa création en 1988. L’économie locale repose en grande partie sur le tourisme, mais aussi sur les services, et les produits de la mer.

 

PARC NATIONAL HORNOPIREN

Parc Hornopiren
Le parc Hornopirén, fondé en 1988 pour protéger 48 000 hectares de la commune de Hualaihué, fait partie de la réserve de biosphère des forêts tempérées humides des Andes Australes (Unesco), créée en 2007. Situé à une centaine de kilomètres de Puerto Montt, il est accessible uniquement par la route n°7 et une traversée en ferry. Offrant des paysages andins somptueux, le parc abrite deux volcans, le Yates, 2187 m, et l’Hornopirén, 1572 m, trois lacs importants, le lac Cabro, le lac Inexplorado et le lac Pinto Concha et plusieurs forêts. Son relief, modelé par les coulées de lave et les glaciers, est couvert de bois natifs, caractérisés par les essences d’alerces, lengas et coigüe de Magellan. Il existe deux sentiers de randonnée à l’intérieur du parc pour les découvrir. Le parc est fermé l’hiver, entre juillet et novembre.

 

RIO BLANCO, HORNOPIREN

Rio Blanco, Hornopiren

En quittant Hornopirén, et avant de reprendre la direction du sud via ferry, la route Australe longe puis traverse le río Blanco (9 kilomètres après Hornopirén). Celui-ci est considéré comme un incontournable de la région, en raison de la couleur particulière de ses eaux tumultueuses, qui mêle un blanc de cendre à des tons bleu turquoise. On peut y pratiquer des activités aquatiques comme le kayak ou le rafting, accompagnés d’un professionnel car certaines zones présentent un certain niveau de difficulté. Depuis le pont qui le traverse, il est aussi possible de faire une randonnée d’une heure environ, jusqu’au secteur de Cholila, où se trouvent des cascades du même fleuve, qui font partie du parc national Hornopirén.

 

FERRY DE HORNOPIREN A LEPTEPU

Ferry de Hornopiren à Leptepu

Tous les jours, la barcasse appareille à 10h30 et prend la direction de Leptepu via le canal Cholgo. Le trajet d´Hornopiren à Leptepu dure environ 3h30. La distance entre les 2 ports est de 34 miles nautiques soit un peu plus de 62 km. Ce voyage est accessible pour les piétons mais aussi voitures, motos et camions. Le voyage est rythmé par les cascades qui ponctuent ces paysages de montagnes dont la végétation est particulièrement dense. Le bateau passe à proximité de l’étroite entrée du fjord de Quintupeu, 190 mètres seulement. Un sous-marin allemand s’y est caché durant la Seconde Guerre mondiale. Puis, le ferry passe devant l’entrée du fjord Cahuelmo au fond duquel se trouvent les thermes de Cahuelmo.

 

FERRY DE FIORDO LARGO A CALETA GONZALO

Ferry Fiordo Largo à Caleta Gonzalo

Il faut compter 15 minutes de voiture sur une piste de gravier pour parcourir les 10 km qui séparent Leptepu de Fiordo Largo. La seconde traversée en barcasse depuis Fiordo Largo à Caleta Gonzalo est plus courte, soit 40 min pour parcourir 4,2 miles nautiques (environ 8 km). A l’instar du trajet Hornopirén-Leptepu, on peut observer la faune aviaire pendant la navigation. On remarque également proches des berges du fjord, les élevages de saumons et d’huîtres.

 

CALETA GONZALO

Caleta Gonzalo, carretera Austral

Il s’agit d’un ancien campement isolé qui appartenait au corps militaire en charge de la construction de la Route Australe. Les cabanes en bois dissimulées dans la végétation sont aujourd’hui utilisées à des fins touristiques. Elles sont idéalement situées à l’entrée nord du parc Pumalín, initialement créé par Douglas Tompkins et déclaré Sanctuaire de la Nature en 2005. C’est une étape rêvée pour passer quelques nuits entre fiord et forêt avant de découvrir les sentiers du parc ou de continuer sa route vers le sud. En effet, c’est à partir de Caleta Gonzalo que reprend la Route Australe en tronçon terrestre pour rejoindre Chaitén. C’est aussi dans ce secteur que le parc Pumalín compte le plus d’infrastructures et de sentiers qui sont au nombre de huit.

 

PARC NATIONAL PUMALIN DOUGLAS TOMPKINS, SECTEUR NORD

Parc Pumalin
Le parc Pumalín a vu le jour en 1991, dans la province de Palena, et compte 325 000 hectares. Le parc Pumalín a hérité du travail de conservation initié par le « Conservation Land Trust » à partir de 1991, lorsque le milliardaire Douglas Tompkins a racheté 17 000 hectares du Fundo Reñihué pour créer ce qui est devenu en 2005 un Sanctuaire de la nature classé par l’Etat du Chili. Depuis, de nombreuses infrastructures ont été mises en place pour accueillir les visiteurs, comme des sentiers pédestres, des campings ou des restaurants. Le parc abrite également les thermes de Cahuelmó, accessibles par bateau et dans lesquels la baignade est autorisée. Enfin, d’autres activités sont possibles, comme du kayak, du bateau ou de la pêche à la mouche dans les lacs du parc. Une équipe de gardes forestiers surveille les activités agricoles périphériques, telles que l’élevage pour le fromage, la laine ou les cultures potagères.

 

VOLCAN MICHINMAHUIDA

Volcan Michinmahuida

Le sommet enneigé du volcan Michinmahuida, haut de 2460 m d’altitude, contraste dans ce paysage de végétation luxuriante. C’est d’ailleurs de là que vient son nom. En effet en mapudungun, «minche» signifie «en dessus des montagnes» et «mahuida» signifie «forêt». Celui-ci est situé à une vingtaine de kilomètres à l’est du volcan Chaitén. Il s’agit d’un volcan à caldera dont le cratère est couvert de glace et quelques langues glacières descendent sur ses flancs. La dernière éruption aurait eu lieu en 1835 et le flot de lave aurait atteint Punta Chana, sur la côte. Un sentier de 11 kilomètres part de la route 7 à environ 29 kilomètres au nord de Chaitén et conduit jusqu’au pied du volcan. De là, il est possible d’atteindre les glaciers du sommet. L’ascension du volcan est d’un niveau de haute montagne, elle s’adresse donc aux plus expérimentés accompagnés d’un guide

 

VOLCAN CHAITEN

Volcan Chaiten

Ce volcan possède une caldera de 2,5 kilomètres par 4 kilomètres. Au fur et à mesure des éruptions, le centre du volcan s’affaisse ce qui forme une dépression, la caldera, où de nouveaux dômes se reconstruisent en son cœur. En 2008, après près de trois siècles endormi, le volcan entre en éruption. Durant un an, il est particulièrement actif, générant des perturbations dans les flux aériens et obligeant les autorités à faire évacuer de façon définitive la zone dans un rayon de 30 kilomètres. Aujourd’hui, un dôme principal au centre de la caldera continue d’émettre des fumeroles. Il atteint actuellement 1122 mètres d’altitude et la caldera que l’on peut atteindre en randonnée en 1 heure 30 se trouve à 744 mètres.

 

PLAGE DE SANTA BARBARA

 Plage Santa Bárbara, Chaiten

Situé à 12 kilomètres au nord ouest de Chaitén, la plage de Santa Barbara offre un paysage de sable fin et d’eau transparente qui contraste avec l’abondante végétation environnante. Depuis cet endroit, on peut apercevoir la butte Vilcún, haute de 420 mètres située à l’extrémité de la plage et le volcan Corcovado visible à l’horizon. Depuis le rivage, en se tournant vers l’horizon, il est parfois possible d’observer des toninas, une espèce de dauphin blanc et noir caractéristique du sud du pays. Enfin en 2011, ont été découvert dans des grottes du Cerro Vilcún quarante-sept peintures rupestres de couleur rouge. Certaines d’entre elles ont été datées au Carbone 14 et remontent à plus de 700 ans. Cependant les recherches semblent montrer que certaines fresques seraient plus anciennes, possiblement âgées de 5000 ans.

 

CHAITEN

Chaiten, carretera Austral

Situé à 240 kilomètres de Puerto Montt via Carretera Austral/Route 7, le village de Chaitén a été fondé en 1933 dans le but de peupler le sud du territoire chilien. Cette petite ville compte aujourd’hui plus de 6000 habitants. Son nom vient de chain-chaitun qui signifie «filtrer en panier» en mapudungun, la langue des Mapuches. La ville a été très affectée après l’éruption du volcan Chaitén en 2008 : en effet, les pluies qui ont suivi l’événement tellurique ont charrié tout le matériel rejeté par le volcan et la rivière Blanco a alors inondé une partie de la ville, engloutissant les constructions. Il n’y eu aucune victime à déclarer. Les habitants ont été évacués par mer et par terre.

 

MUSEE DE CHAITEN (MUSEO DE SITIO)

Musée de Sitio, Chaiten

La ville de Chaitén est restée marquée par l’éruption de 2008 et les pluies qui ont suivi. En effet, les précipitations ont charrié le matériel, les cendres et les roches, évacués par le volcan. Le niveau de la rivière Blanco augmente de manière significative et déborde de son lit rempli de boue. Une partie de la ville de Chaitén a été inondée et ensevelie sous un à deux mètres de boue. Peu à peu réhabilité, Chaitén continue d’afficher les traces de cet événement. Inauguré en janvier 2021, le musée de Sitio commémore la catastrophe naturelle et montre dans quel état sont restées les constructions à la suite de l’inondation. Le musée est situé aux alentours de la Manzana 8, un quartier qui montre encore aujourd’hui de quelle manière les maisons ont été ensevelies sous la boue et les cendres. Le musée est ouvert du mardi au dimanchede 10 à 12 h et de 15 à 17 h. Il est fermé les jours fériés.

 

FERRY DE CHAITEN A PUERTO MONTT

Ferry Chaiten à Puerto Montt

Il est possible de relier directement Puerto Montt à Chaitén en barcasse, à bord du Jacaf d’une capacité de 246 passagers. Le trajet dure 9 heures. Avec trois allers-retours par semaine, le bateau réalise une brève escale dans la localité d’Ayacara à l’extrémité de la péninsule de Huequi.. Cette navigation qui passe entre îles et continent permet d’apprécier un tout autre panorama que celui observé entre Hornopirén et Leptepu. Par ailleurs si les espaces sont plus ouverts, la faune marine et aviaire peut offrir un beau spectacle.

 

VOLCAN CORCOVADO

Volcan Corcovado, Patagonie

Lors de la remontée en barcasse entre Chaitén et Puerto Montt, le volcan Corcovado, haut de 2300 mètres, ne manque pas de se faire remarquer. Il est reconnaissable sur l’horizon par sa silhouette pointue. La dernière éruption de ce volcan remonte aux années 1834/1835. Lors de son voyage en 1834, Charles Darwin lui-même note les récits des habitants d’Ancud décrivant l’éruption dont ils ont été témoins. Le volcan se trouve au cœur du parc national du Corcovado, à 30 kilomètres au sud de Chaitén. Très peu de personnes ont pu réaliser son ascension : en effet, entre sa géographie accidentée et sa végétation dense, son accès est particulièrement ardu.

 

PARC NATIONAL CORCOVADO

Parc Hornopiren, région Aysen

Le parc national Corcovado, créé en 2005, s’étend sur 293 986 hectares. Il abrite le volcan Corcovado et une riche forêt humide tempérée, qui compte notamment deux écosystèmes rares, la forêt sempervirente de Puyuhapi et les buissons au feuillage caduc d’Alto Montano. Sa faune comprend entre autres des renards, des félins et des chauves-souris, et pour la zone maritime, des dauphins australs, des orques ou des loups de mer. On peut y accéder par la mer ou par la route, en empruntant une piste difficile. Ce parc splendide peut se visiter toute l’année, même si les températures restent fraîches en permanence.

 

EL AMARILLO

El Amarillo, entrée sud du parc Pumalin

Le charmant petit village rural El Amarillo est situé sur la Route Australe, au sud-est de la ville de Chaitén. Il est également la porte d’entrée sud du parc national Pumalín Douglas Tompkins. Il est composé d’une seule rue, de beaux jardins et de maisons colorés à l’architecture soignée. Sa situation privilégiée s’inscrit dans de splendides paysages entre prairies vertes, cordon montagneux Los Tabiques aux sommets enneigés et l’imposant volcan Michimahuida, connu pour ses thermes. Ces dernières se trouvent à 4 kilomètres de El Amarillo, au cœur d’une forêt de la Cordillère. Les eaux thermales de ses quatre bassins proviennent des affleurements du volcan Michinmahuida.

 

PARC NATIONAL PUMALIN DOUGLAS TOMPKINS, SECTEUR SUD

 Parc Pumalin, secteur Sud

Le parc national Pumalín Douglas Tompkins fut créé en février 2018. Sa superficie dépasse les 400 000 hectares, parmi lesquels 290 furent donnés à l’État chilien par Tompkins. Les sentiers du parc Pumalín sont généralement assez courts, on compte au maximum environ 5 heures aller-retour. Dans le secteur sud du parc, nommé secteur El Amarillo, on compte trois sentiers habilités. Le sentier Ventisquero El Amarillo s’étend sur 20 kilomètres aller-retour, il s’agit d’une marche accessible à tout public au pied du glacier Michinmahuida. Le second sentier, nommé El Mirador, est d’un niveau de difficulté moyenne. Il s’agit de 6,5 kilomètres aller-retour pour admirer la vue sur le flanc des trois cônes volcaniques du volcan Michinmahuida. Et enfin, le sentier d’interprétation de la grenouille de Darwin du Sud est une petite boucle d’environ 3 kilomètres durant laquelle il est possible d’observer cet amphibien endémique du Chili en voie d’extinction, parmi d’autres espèces de faune et flore de la région.

 

LAC YELCHO

Lac Yelcho, route Austral

D’origine glacière, le lac Yelcho dispose d’une superficie de 116 km² dont les eaux sont de couleurs vert émeraude et turquoise. Il se situe à environ 45 kilomètres au sud de la ville de Chaitén, entre les parcs nationaux Corcovado et Pumalín. Il est niché entre les embouchures des rivières Malito et Futaleufú, et ses eaux se versent dans la rivière Yelcho avant de se jeter dans l’océan Pacifique. La Route Australe longe la zone nord-est du lac et le traverse par un pont suspendu au niveau de la naissance de la rivière Yelcho. Le site offre différentes activités telles que des promenades nautiques sur le lac, des sentiers pédestres et équestres autour de celui-ci, et la plus sollicitée d’entre elles : la pêche. Mondialement connu pour la pêche sportive, le lac Yelcho rompt de nombreux records. En 2015 par exemple, a été capturé un saumon Chinook de 116 centimètres et 2,7 kilos et c’est aussi dans ses eaux qu’a été célébré le Prix National de la pêche à la mouche avec un saumon de plus de 17 kilos.

 

VILLA SANTA LUCIA

 Villa Santa Lucia, Carretera Austral

Située à 75 kilomètres au sud de la ville de Chaitén, Villa Santa Lucia est un petit village fondé en février 1982. À la suite des éruptions du volcan Chaitén en mai 2008, Villa Santa Lucia avait joué un rôle important en étant converti comme centre des opérations de divers services publics. En janvier 2015 c’est aussi au sein de ce village que fut signé le décret créant officiellement le parc national Corcovado. Mais le samedi 16 décembre 2017, Villa Santa Lucia connut une véritable tragédie. Une grande partie du village a été anéanti par un alluvion causant la mort de 21 personnes et laissant sur son passage 11 blessés ainsi qu’une disparition. L’inondation a été causée par les intenses pluies enregistrées au cours de ce weekend, auxquelles s’est ajouté le détachement d’un glacier. À quelques minutes de cette catastrophe naturelle, plusieurs incendies ont également participé à la destruction du village. Le gouvernement chilien a par la suite décidé de déplacer le village un kilomètre plus au sud afin d’éviter d’autres potentielles catastrophes. De nos jours, il existe sur place la « Casa de la Bandera », un musée témoin et historique remémorant ce tragique événement.

 

FUTALEUFU

Futaleufu
Futaleufú est un charmant village niché dans les Andes à quelques 80 kilomètres à l’est de la Carretera n°7 en direction de la frontière argentine. Une réserve nationale a été créée en 1998, à 7 kilomètres de la commune. Intégrée à la réserve de biosphère des forêts tempérées humides des Andes australes (Unesco), créée en 2007, elle protège de nombreuses forêts, vallées, et de spectaculaires rivières. Elle offre en outre des randonnées pédestres et promenades équestres intéressantes, entre forêts et lacs. C’est également le lieu idéal pour pratiquer des sports d’aventure, tels que le kayak, le rafting ou encore la pêche sportive.

 

XIe REGION D’AYSEN

5eme région d'Aysen excursion au glacier Montt

Cette région s’étend du parc national Corcovado dans la zone des lacs à Villa O’Higgins au niveau du champ de glace. De son nom entier XIe Région Aysén del General Carlos Ibáñez del Campo, c’est aussi la moins peuplée du pays avec à peine 1 habitant/km². Coyhaique en est la capitale. L’ouverture de la Carretera austral (la route australe) et le développement du tourisme ont beaucoup dynamisé Aysén (écrit parfois Aisén) ces dernières années. Les autres activités sont l’élevage de moutons et la pêche destinée à l’exportation.

Voir notre vidéo

 

RIO FRIO

 Rio Frio, le long de la Carretera Austral

La source du Río Frío – Rivière froide, se trouve à l’est du parc national Corcovado. Son cours accompagne la Route Australe sur quelques kilomètres. Ses eaux turquoise bordent le long des monts du Massif Nevado, au sud du lac Yelcho, entre les villages de Villa Santa Lucia et de Villa Vanguardia. À Villa Santa Lucia, le río Burritos plonge dans les eaux du rio Frío qui se jette à son tour au niveau de Villa Vanguardia dans le río Palena. La Carretera Australe traverse le lit de la rivière grâce à un pont, l’occasion d’effectuer une pause pour profiter du panorama environnant.

 

PUERTO RAUL MARIN BALMACEDA

Puerto Raúl Marín Balmaceda
Puerto Raúl Marín Balmaceda est un petit village de 500 habitants, à 73 kilomètres de la Route Australe n°7 en direction du Pacifique. Situé sur le delta du fleuve Palena, il faut prendre un bac de quelques minutes afin d’y accéder, car il est niché au bord d’un fjord. Outre ses paysages de bout du monde, la grande attraction du lieu est sa faune marine : lions de mer, manchots, dauphins et parfois même baleines sont présents dans cette zone. Il est également possible de pratiquer la pêche sur les côtes ou sur les rivières en amont, de découvrir la forêt et ses sources, ou encore de séjourner dans l’une des estancias de la région.

Voir notre vidéo

 

PASO LAS PAMPAS, LAGO VERDE

PASO LAS PAMPAS, LAGO VERDE
Le Paso Las Pampas, Lago Verde marque la frontière entre la province argentine du Chubut et la XIe province chilienne d’Aisén. C’est un passage un peu aventureux, puisqu’il implique d’emprunter une piste sinueuse entre les montagnes rocheuses, d’ouvrir et refermer des barrières agricoles, et même traverser à gué le río Pampas qui peut devenir tumultueux en hiver. Du côté argentin, le dernier village avant la frontière est Aldea Las Pampas, baptisé officiellement Atilio Viglione en 2005 sans que les locaux changent d’habitude. Il reçoit chaque année en janvier la Fête provinciale de la cordillère, où les gauchos rivalisent d’adresse à cheval pour les rodéos et démonstrations de doma. Plus on s’approche du Chili, plus la végétation se fait abondante, et les champs cultivés. Lago Verde, le premier village rural chilien que l’on croise, doit son nom à la belle couleur de son lac.

 

PARC NATIONAL QUEULAT

Parc Nacional Queulat. Crédit Andrea Garcia Krauss
Accessible de la Carretera austral, à 35 kilomètres de La Junta, le parc national Queulat s’étend sur 154 093 hectares avec des zones jamais explorées par l’homme. Il se caractérise par sa forêt d’arbres autochtones à feuilles persistantes : coigües (nothofagus dombeyi), tepa (laureliopsis philippiana), tepú (tepualia stipularis) et de gigantesques nalcas, une plante ornementale. La faune est représentée par le pudú, le plus petit cerf du monde, des renards et beaucoup d’oiseaux comme le martin-pêcheur, l’ouette, le cygne à col noir, etc. Son relief accidenté conduit à des vallées encaissées, des falaises et de spectaculaires glaciers, notamment le Ventisquero colgante. Ce glacier qui termine sa course suspendu au bord d’une falaise et formant une cascade de plus de 80 mètres de hauteur au milieu de la forêt.

 

PUYUHUAPI

Village de Puyuhuapi
Le village de Puyuhuapi se trouve entre Chaitén et Coyhaique, non loin du splendide parc Queulat. Créé par des immigrants allemands, Puyuhuapi est aujourd’hui un village aux influences à la fois chilienne et allemande. Outre ses grandes maisons en bois et leurs beaux jardins, il mérite une halte pour sa gastronomie largement tournée vers la mer, sa fabrique de tapis et ses thermes.

 

PUERTO AYSEN

Puerto Aysen, Patagonie Australe, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Village créé au début du XXe siècle au fond d’un fjord afin de servir de port d’embarquement pour la production de bois et de laine des colons, Puerto Aysén compte aujourd’hui environ 17.000 habitants. Il ne peut toutefois plus accueillir de gros navires en raison de l’accumulation de sédiments dans le fleuve. Le pont qui traverse la rivière Aysén, l’un des plus longs du pays, est classé monument national et permet d’accéder au nouveau port de Puerto Chacabuco, point d’accès au parc Laguna San Rafael.

Voir nos photos

 

PUERTO CHACABUCO

Puerto Chacabuco, Patagonie australe, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Puerto Chacabuco permet les manœuvres des grands bateaux, ce qui en fait le port principal de la région, accessible depuis Puerto Montt et menant à la Laguna San Rafael. Sa population est de seulement 1600 habitants mais c’est un village où de nombreuses activités touristiques sont possibles, notamment l’écotourisme, qui s’est beaucoup développé ces dernières années avec la pêche sportive ou encore les balades dans les parcs écologiques de la région. C’est depuis Chacabuco que les petites embarcations rejoignent Puerto Aysén par la rivière Aysén.

Voir nos photos

 

PARC NATIONAL LAGUNA SAN RAFAEL

Lagune et glacier San Rafael avec l'agence de voyage Chile Excepción
Le parc Laguna San Rafael est exceptionnel et gigantesque (1,74 million d’hectares). Il inclut le Champ de glace Nord à l’origine des rivières, lacs et glaciers de toute la région, et est classé réserve mondiale de biosphère par l’Unesco. Des bateaux partent de Puerto Aysén et remontent les fjords longeant la cordillère jusqu’à la lagune San Rafael, parsemée d’icebergs. Ils se sont détachés du glacier homonyme, d’une impressionnante paroi de glace de 4 kilomètres de large et 40 mètres de haut. À l’arrière se détache le Monte San Valentín, point culminant des Andes australes à 4058 mètres.

Voir notre vidéo
Voir nos photos

 

VOLCAN MACA

Volcan Maca, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Le volcan Macá est aussi appelé Cerro Macá. Il est situé au nord du fjord Aisén et à l’est du canal Moraleda dans la région d’Aisén del General Carlos Ibañez del Campo. Son sommet culmine à plus de 2300 mètres, et il est recouvert d’un glacier. Ce volcan s’est formé au fil des années avec l’accumulation des coulées de lave, ce qui fait de lui un stratovolcan.

 

MONUMENT CINCO HERMANAS

Monument naturel Cinco Hermanas, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Le Monument Cinco Hermanas est un monument naturel qui forme un petit archipel vert. Ces petites îles sont totalement couvertes de forêts. Inaccessibles pour les hommes, elles ne se visitent que depuis la mer. On y accède à la sortie du fjord Aysén. La balade en bateau est très agréable et dure quelques heures. Elle permet de découvrir la faune et la flore locale.

Voir nos photos

 

THERMES ENSANADA PEREZ


Les thermes Ensenada Pérez sont des sources d’eau chaude provenant du volcan Macá, qui se situe à l’extrémité du fjord Aysén. Pour accéder à cet endroit au beau milieu de la nature il est nécessaire de prendre un bateau depuis Puerto Chacabuco. Après une heure de navigation, il est possible de débarquer sur le ponton. Trois bassins et une douche sont disponibles pour profiter pleinement des bienfaits de cette eau de source. Ce lieu est appréciable, et parfait pour une petite pause détente de quelques heures. Le retour se fait ensuite vers Puerto Chacabuco avant la tombée de la nuit.

Voir notre vidéo
Voir nos photos

 

PARC AIKEN ET LAC RIESCO

Parc Ayken et lac Riesco, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Le parc Aiken del Sur se trouve entre la petite ville de Puerto Chacabuco et celle de Puerto Aysén. Ce parc situé au cœur de la Patagonie chilienne abrite de nombreuses espèces animales et végétales. Il est possible d’y faire plusieurs randonnées pour en découvrir les particularités. En bordure de ce parc se trouve le lac Riesco. Cet immense lac de 1400 hectares a fait beaucoup de parler de lui en 2016 lorsqu’il s’est vidé en une nuit. Ce mystère est encore non résolu, des hypothèses évoquent l’aspiration du lac par la faille de Liquiñe-Ofqui.

Voir nos photos

 

LA PROVINCE DE COYHAIQUE

La région de Coyhaique, Chile avec l'agence de voyage Chile Excepción
La province de Coyhaique en Patagonie chilienne abrite de nombreuses attractions naturelles. Les paysages sont magnifiques dans cet environnement, entouré de lacs, rivières et fjords. De nombreux parcs sont reconnus monuments naturels tels que celui des Dos Lagunas ou celui des Cinco Hermanas. Autant de lieux où la faune et la flore sont incroyables. Cette région est un véritable havre de paix pour les huemuls, les pumas, les renards ou encore les pudus.

Voir notre vidéo
Voir nos photos

 

COYHAIQUE

Coyhaique, capitale touristique, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Capitale de la XIe Région, Coyhaique (50 000 habitants) a été fondée en 1929 au milieu des montagnes et autour d’une étrange place d’Armes à cinq côtés. On peut visiter son musée Regional de la Patagonia qui retrace l’histoire de la colonisation de la région. De belles balades sont à faire dans les environs au milieu des lacs de la réserve nationale Coyhaique. C’est un haut lieu de pêche sportive dans le lac Elizalde, lac Caro ou lac Atravesado et dans la rivière Simpson, rivière Ñirehuao et rivière La Paloma. A noter que l’aéroport régional se trouve à Balmaceda, à 60 kilomètres de Coyhaique.

Voir notre dossier spécial

 

BALMACEDA

Aéroport de Balmaceda, Aysen
Balmadeca est le nom d’un village mais aussi d’un aéroport, l’unique qui déssert la région Aisén del General Carlos Ibañez del Campo. Il se situe juste à côté du poste de frontière de Huemules et de la frontière argentine. Plusieurs vols sont proposés pour Punta Arenas ou Santiago du Chili.

Voir nos photos

 

POSTE FRONTIÈRE DE HUEMULES

Poste frontiére de Huemules, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Il existe plus d’une quarantaine de postes de frontière entre le Chili et l’Argentine. Tous ne sont pas en excellent état et faciles d’accès. Le poste-frontière de Huemules est goudronné du côté chilien et la route côté argentin est une piste. Situé à côté de l’aéroport de Balmaceda au Chili, ce poste-frontière est facile d’accès pour passer d’un pays à l’autre lors d’un voyage combiné. Il relie la célèbre Carretera Austral chilienne avec la route 40 argentine juste entre la ville de Río Mayo et celle de Perito Moreno.

 

PARC NATIONAL CERRO CASTILLO

Parc national Cerro Castillo avec l'agence de voyage Chile Excepción
Cette réserve de 180 000 hectares, à mi-chemin entre Coyhaique et le lac General Carrera, abrite les aiguilles rocheuses du Cerro Castillo et ses 2 675 m, qui dominent toute la zone. Elle est connue pour ses trekkings qui permettent entre autres d’apercevoir de nombreux spécimens de faune locale comme le puma, le cerf de la cordillère (huemul) ou encore le condor. Deux trekkings d’une journée chacun sont incontournables pour les randonneurs : Laguna Cerro Castillo et la vallée del Neozelandés

Voir nos photos
Voir notre vidéo

 

VILLA CERRO CASTILLO

Village de Cerro Castillo, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Situé dans la commune de Río Ibáñez, à 95 kilomètres au sud de la ville de Coyhaique, le village de Villa Cerro Castillo fut fondé en 1966, à proximité du massif rocheux Cerro Castillo, qui s’éleve à 2675 mètres d’altitude et où culminent des neiges éternelles. Centre de production animale de la région, principalement ovine, c’est grâce à sa localisation sur la Route Australe que Villa Cerro Castillo s’est convertie au fil des dernières années en un pôle d’approvisionnement pour les excursions touristiques avoisinantes. Chaque année au mois de janvier, le village se transforme en un centre touristique et culturel visant à faire connaître les coutumes traditionnelles du Gaucho d’Aysen. Parmi les attractions à proximité du village, les vedettes sont le site archéologique « Paredón de las manos » ainsi que la réserve nationale Cerro Castillo.

Voir nos photos

 

MONUMENT ARCHEOLOGIQUE « PAREDON DE LOS MANOS », CERRO CASTILLO

 Monument Archéologique Paredon de Los Manos, Cerro Castillo

À 3,5 kilomètres du village Villa Cerro Castillo, fondé dans une gorge, se trouve le monument national Manos de Cerro Castillo qui protège un site d’art rupestre. Une centaine de peintures de mains rouges ainsi que d’un guanaco avec son petit réalisées par des Tehuelches il y a environ 6000 ans.

 

DE CERRO CASTILLO À PUERTO IBAÑEZ PAR LA ROUTE 651

De Cerro Castillo à Puerto Ibañez par la X-651, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
37 kilomètres et environ une demi-heure séparent Villa Cerro Castillo de Puerto Ibañez. La route qui relie les deux villes est aussi belle qu’agréable, et permet d’observer la nature et les forêts environnantes. Par temps dégagé, les paysages sont magnifiques. En descendant vers le lac Carrera, il y a une belle vue sur la baie de Puerto Ibañez avant d’arriver au port du village. Ce trajet le long du río Ibañez est un véritable parcours scénique dans un décor époustouflant.

Voir nos photos

 

PUERTO IBÁÑEZ

Puerto Iban?ez, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Puerto Ibáñez est un village de la région d’Aysén, situé sur la rive nord du lac General Carrera à 116 kilomètres de Coyhaique et à 29 kilomètres du croisement avec la Carretera Austral. En 2017, Puerto Ibáñez recensait environ 760 habitants. À 5 kilomètres de ce village se trouvent les impressionnantes chutes de la rivières Ibáñez sur la route qui mène à la péninsule de Levican.

Voir notre vidéo
Voir nos photos

 

FERRY DE CHILE CHICO A PUERTO IBAÑEZ

Ferry de Chile Chico a Puerto Iban?ez, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Cette traversée en ferry d’environ deux heures et quart évite d’emprunter les 322 kilomètres de piste tortueuse qui sépare les deux villes si l’on passe par le Chili ou 178 km si l’on passe par l’Argentine, avec deux postes frontière à traverser. Alors que le bateau assure la traversée des voitures le matin, les camions et les marchandises passent l’après-midi. Le ferry permet de gagner du temps mais aussi de découvrir de nouvelles choses et d’admirer des paysages bien différents de la route entre Cerro Castillo et Puerto Guadal. Le petit village de Puerto Ibáñez est très agréable pour une balade le temps d’une matinée.

Voir nos photos

 

PUERTO RIO TRANQUILO

 Puerto Rio Tranquilo, Patagonie

Puerto Río Tranquilo s’est installé sur les rives nord-ouest du lac General Carrera, à proximité du village de Puerto Ibañez et à environ 220 kilomètres au sud de Coyhaique. Isolée, cette localité se situe proche d’une petite baie dominant l’entrée nord du lac. Depuis Puerto Río Tranquilo, il est possible de visiter les célèbres chapelles de marbre, de belles formations géologiques sur le lac Général Carrera. C’est également la porte d’entrée du parc national Laguna San Rafael, et par ce biais le point de départ de l’une des excursions nautiques au glacier San Rafael dont la traversée permet d’apprécier de magnifiques paysages de forêts humides, cascades, montagnes et glaciers suspendus. Le glacier Exploradores provenant directement du champ de glace Nord de Patagonie est également l’une des attractions phares de la zone.

 

GLACIER EXPLORADORES

Champ de glace Nord, entre Puerto Tranquilo et Bahía Exploradores. Crédit Jorge Troncoso
Il est l’un des glaciers les plus accessibles, à 50 kilomètres de Puerto Tranquilo sur la route n°728 bordée de cascades et d’autres glaciers. Du mirado, on peut voir le glacier Exploradores qui descend du Monte San Valentín ou s’en approcher par un sentier. Un paysage spectaculaire.

Ce géant de glace fait partie du champ de glace nord de Patagonie et du parc national Laguna San Rafael. Il se forme par la grande masse de glace millénaire qui descend du plus haut sommet de Patagonie, le Mont San Valentin (4.058 mètres d’altitude). Le glacier s’étend sur 18 kilomètres de longueur pour 3 kilomètres de largeur. Situé à 52 kilomètres à l’ouest de Puerto Río Tranquilo, le glacier Exploradores est accessible grâce à une piste carrossable jusqu’à Bahía Exploradores. Puis, accessible à tout public, un sentier d’interprétation traverse une forêt sempervirente. Après cette petite marche de 30 minutes en montée, une vue imprenable sur le glacier Exploradores, le Mont San Valentin et le champ de glace en fond de tableau se dévoile. Un trekking sur la glace est également réalisable, il faut compter environ 10 heures aller-retour, être équipé en conséquence et accompagné d’un guide.

 

LAC BERTRAND

Lac Bertrand region Aysen Carretera Austral

D’origine glaciaire, le lac Bertrand se situe à 137 km au sud-ouest de la ville de Chile Chico. Sur les rives du lac se trouve la localité de Puerto Bertrand, où vivent près de 300 habitants. La superficie du lac s’étend sur 48,1 km² et sa forme s’apparente à une demi-lune. Il est d’une largeur maximum de 7 kilomètres, tandis que la longueur entre ses deux extrémités, soit entre le lac Général Carrera et le Río Baker, est de 19 kilomètres. En effet, le lac Bertrand naît du secteur sud du Lac Général Carrera et se jette dans l’océan Pacifique à travers la rivière Baker dont il est l’origine. Ses eaux turquoise et calmes invitent à profiter de la tranquillité du lieu, bordé de forêt de Lenga et de cordons montagneux, pour naviguer en barque ou bien faire du kayak. Mais l’attraction phare du site reste surtout la pêche sportive où les captures sont essentiellement des truites arc-en-ciel et communes, et des perches.

 

LAC NEGRO

Lac Negro

Le lac Negro est un lac situé entre le lac General Carrera et le lac Bertrand, dans la région d’Aysén. On le trouve sur le côté ouest de la route Australe, au niveau du croisement avec la route 265 qui mène à Puerto Guadal. L’Hacienda Tres Lagos se trouve sur sa rive nord, offrant ainsi une vue unique sur ce lac à la superficie bien plus réduite que ses voisins. Le lac Negro est dépendant du lac Bertrand, lui-même alimenté par les glaciers du Champs de glace patagonique nord environnants.

 

LAC GENERAL CARRERA

Lac General Carrera

À cheval entre le Chili et l’Argentine, où il porte le nom de lac Buenos Aires, c’est le second plus grand lac du continent après le lac Titicaca. Le Lac General Carrera – Lago Chelenko en langue indienne – est d’une profondeur qui atteint les 590 mètres. Il est d’une belle couleur azur, due à ses origines glaciaires. Le lac Buenos Aires s’inscrit dans un paysage de pampa alors que le General Carrera est adossé à la montagne, non loin du champ de glace. De nombreuses activités sont possibles dans la région, au départ de Puerto Guadal ou Puerto Bertrand : découverte des glaciers environnants, pêche en lacs et rivières, randonnées équestres et pédestres, rafting ou encore excursion nautique à la découverte des splendides cathédrales de marbre.

Voir notre vidéo

 

PUERTO GUADAL

Puerto Guadal, Route Australe
Situé au cœur de la route australe et sur la rive sud-ouest du lac General Carrera, Puerto Guadal est un village calme. Son doux climat lui vaut le surnom de ‘‘Perle du lac’’. Le village vit principalement de l’élevage bovin et de la production de miel. Tout près du village se trouve la mine Escondida, qui exploitait autrefois du cuivre et du zinc, et l’admirable cascade Río Los Maquis. L’endroit est idéal pour pratiquer la pêche sportive.

 

SANCTUAIRE DE LA NATURE CATHEDRALE DE MARBRE / CATEDRAL DE MARMOL

Catedral de Marmol, lac General Carrera, région d'Aysén. Crédit Marlis Kuhlmann
Une curiosité présente sur le lac General Carrera consiste en une série d’îlots de marbre massif (carbonate de calcium) avec des grottes au ras de l’eau, appelée cathédrale ou chapelle (capilla) de marbre (mármol). Au départ de Puerto Mármol – Bahia Mansa, il est possible d’effectuer une excursion nautique. De petits bateaux peuvent se faufiler à l’intérieur, le long des parois polies qui brillent, un spectacle assez peu commun et magnifique. Ce sont les eaux du lac qui ont façonné la roche, la nettoyant de ses impuretés, lui donnant aujourd’hui ses tonalités dominantes de blanc, bleu et rose, particulièrement belles quand le soleil est de la partie.

Voir notre vidéo

 

MONT SAINT VALENTIN / MONTE SAN VALENTIN

 Monte San Valentin, Champ de Glace patagonique

Le mont Saint-Valentin est la plus haute montagne de la Patagonie chilienne, et la seconde plus haute de Patagonie après le volcan Domuyo en Argentine. Appartenant au champ de glace Nord de Patagonie, ce mont se situe entre le lac Général Carrera et la lagune San Rafael. Sa longue et très difficile ascension est réalisable depuis cette dernière lagune ou bien depuis le lac Leones. Le glacier couvrant le mont Saint-Valentin est d’une altitude faisant l’objet de nombreux débats entre géomètres et cartographes, qui finalement concordent à une altitude supérieure à 4000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

 

CHILE CHICO

CHILE CHICO
Sur la rive sud-est du lac General Carrera et à la frontière avec la ville argentinede Los Antiguos, se trouve Chile Chico, qui bénéficie d’un étonnant microclimat. Celui-ci lui permet de cultiver des fruits et légumes inconnus à cette latitude. La place principale est entourée de pommiers et de pêchers. Il est possible de traverser le lac en ferry jusqu’à Puerto Ingeniero Ibáñez. Une piste sinueuse de 104 kilomètres le long du lac relie Puerto Guadal et Chile Chico.

 

COCHRANE

Cochrane, Carretera Austral
Dernière ville de la Carretera austral, Cochrane (3000 habitants) a été fondée en 1954. La ville se trouve à une dizaine de kilomètres du lac Cochrane, sur lequel il est possible de faire une navigation scénique en canot ou de pêcher la truite. Un peu plus loin, la réserve nationale Tamango, qui s’étend sur 6 925 hectares, abrite des paysages magnifiques ainsi qu’une flore et une faune abondantes, comme le mythique huemul, un cerf originaire du Chili et désormais protégé. Le parc est également l’habitat naturel de renards, guanacos, pumas, viscaches sauvages, condors andins et de nombreux rongeurs. Il est possible de pratiquer des activités sportives au sein du parc, telles que le trekking et le kayak.

 

PASO ROBALLOS

Paso Roballos, photo Dominique & Marc
Paso Roballos est le passage frontalier le plus au sud de la route australe, entre l’Argentine et le Chili. Il permet de relier la carretera australe chilienne et la Route 40 argentine qui longe la Cordillère argentine. Entre lacs et cols, les paysages sont spectaculaires. Le lieu-dit est très isolé, à 715 mètres d’altitude entre les deux localités, Bajo Caracoles de la province de Santa Cruz, du côté argentin, et Cochrane dans la région d’Aysen. Beaucoup moins emprunté que le poste frontière de Chile Chico, le Paso Roballos comporte une portion de piste difficilement praticable par temps de pluie.

 

CALETA TORTEL

Caleta Tortel, région d'Aysén. Crédit Claudio Jofré Larenas
Ce village pittoresque de 500 habitants a été fondé dans les années 1950 pour servir de point d’embarquement du bois de cyprès de las Guaitecas exploité par les colons. A 126 kilomètres de Cochrane, le village de Caleta Tortel est situé dans le delta du fleuve Baker et juste entre les champs de glace Nord et Sud. Sa particularité est d’avoir été construit sur les flancs d’un fjord, à même la roche. Point de rue ici : le village est relié par 7,5 kilomètres de passerelles et d’escaliers en bois. Depuis le village on peut également effectuer deux navigations touristiques jusqu’au glacier Steffen et au glacier Montt.

Voir notre vidéo

 

CHAMPS DE GLACE NORD et SUD

Grand champ de glace Patagonique sud

Une gigantesque masse de glace couvre le Sud du Chili, constituant une des principales réserves d’eau douce de la planète et donnant naissance aux glaciers. Dans la XIe Région d’Aysén, le champ de glace Nord couvre une superficie d’environ 4200 km² et s’étend sur 120 kilomètres du Nord au Sud et 40 de large. Dans la XIIe Région de Magallanes, le champ de glace Sud est à cheval entre l’Argentine et le Chili sur 22 000 km² environ, l’essentiel au Chili, et s’étend sur 350 kilomètres du Nord au Sud et 50 de large. Comme exemples de glaciers au Chili, il y a le glacier Pío XI (le plus grand de l’hémisphère Sud), le glacier Balmaceda, le glacier Serrano et le glacier Grey. Le champ de glace est protégé par des parcs naturels : parc Bernardo O’Higgins et parc Torres del Paine au Chili, parc Los Glaciares en Argentine.

 

GLACIER STEFFEN, CHAMP DE GLACE NORD

 

Le glacier Steffen est l’un des plus grands glaciers du champ de glace Nord de Patagonie. Il porte le nom de l’un des géographes et explorateurs de la région d’Aysén, Hans Steffen. Sa langue principale se dirige vers le sud où elle se termine dans un lac pro glacial d’une superficie proche de 13 km². L’accès au glacier se fait en naviguant depuis Caleta Tortel par le canal Steffen, puis en remontant la rivière Huemules pour finalement accéder à la lagune formée par le glacier. Accessible à tout public, un petit sentier permet ensuite d’atteindre un mirador offrant une superbe vue panoramique sur le glacier Steffen.

 

GLACIER MONTT, CHAMP DE GLACE SUD

Glacier Montt, photo Dominique & Marc
Le glacier Jorge Montt appartient au champ de glace Sud, c’est à dire à l’ensemble glaciaire de Patagonie australe, le troisième plus étendu au monde après le Groenland et l’Antarctique. Le glacier tient son nom de l’amiral qui fut le premier président de la république parlementaire chilienne entre 1891 et 1896. Sévèrement touché par le réchauffement climatique, le glacier Montt a reculé de 19,5 kilomètres entre 1898 et 2011 puis de 2,7 kilomètres de 2011 à 2018. L’accélération de ce phénomène de fonte des glaces est liée à son emplacement au-dessus des eaux très profondes d’un fjord ; les crevasses et icebergs se forment plus facilement et ébranlent l’ensemble. Ce glacier se visite en bateau depuis Caleta Tortel ; l’excursion n’est possible qu’en cas de bonnes conditions météorologiques.

 

VILLA O’HIGGINS

Pont sur le Rio Mayer Villa O'Higgins

Terminus de la Carretera Austral, à 268 kilomètres de Cochrane, Villa O’Higgins se situe proche de la frontière argentine. Ce petit village aux maisons de bois multicolores est isolé du Sud du Chili par le champ de glace d’un côté, l’Argentine de l’autre. Pour le rejoindre depuis Caleta Tortel, il faut prendre un bac à Puerto Yungay, situé à une vingtaine de kilomètres de là. La traversée du Río Bravo dure environ 40 minutes; ne restent alors plus que 100 kilomètres de piste avant d’arriver à Villa O’Higgins. Outre des randonnées intéressantes dans les montagnes environnantes, il est possible de prolonger l’aventure vers le sud avec une navigation sur le lac O’Higgins. Le lac O’Higgins, partagé entre le Chili et l’Argentine où il porte le nom de lac San Martín, a la particularité de se découper en huit bras bordés de montagne escarpée. Les icebergs flottent à la surface couleur turquoise. Le lac permet d’accéder à trois glaciers, dont le plus grand est le O’Higgins.

Voir notre vidéo

 

GLACIER O’HIGGINS

Glacier o'Higgins

Une fois à Villa O’Higgins, on ne peut certes aller plus loin par la route… Mais on peut prolonger l’aventure vers le sud en bateau. Cette navigation d’une journée complète vous emmène à travers les fjords du lac O’Higgins, puis, clou du spectacle, permet d’approcher le glacier O’Higgins, qui se jette dans le lac. L’embarcation s’approche à quelques centaines de mètres de sa paroi de 3 kilomètres de large pour 80 mètres de hauteur ! L’embarcadère se trouve à 7 kilomètres du village. Le glacier O’Higgins, ou Ventisquero Grande, est l’un des quatre glaciers les plus importants de Patagonie. Ce géant de glace possède une superficie de 820 km² et s’étend du volcan Lautaro au lac O’Higgins.

Voir notre vidéo

DÉCOUVREZ LES AUTRES RÉGIONS

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Content is protected !!