Animaux terrestres emblématiques du Chili

Cerf des Andes, vigogne, puma, tatou, viscache… Description de quelques espèces du Chili.

 

Alpaca Huacaya (Vicugna pacos)

Alpaca Huacaya, Chili
L’alpaga Huacaya vit en altitude dans les Andes, au nord du Chili. Ce ruminant de la famille des camélidés (avec le lama, le guanaco et la vigogne) est de petite taille (1 m au garrot). Il est très apprécié pour la finesse de sa laine. Sa toison courte est frisée, similaire à celle du mouton et se décline en 22 couleurs différentes allant du blanc au noir.

 

Alpaca Suri (Vicugna pacos)

Alpaga Suri, Chili
Très semblable à son cousin, l’alpaca Huacaya, l’alpaca Suri se distingue uniquement par la longueur et la finesse de son pelage. Il ne représente que 5% de la population des alpagas et produit une laine extrêmement résistante, douce et soyeuse, au rendement supérieur.

 

Guanaco (Lama guanicoe)

Guanaco, Chili
Le guanaco peut se rencontrer dans presque toutes les régions du Chili, aussi bien dans les forêts que dans le désert, sur la côte que dans la cordillère. Ces camélidés évoluent en groupes familiaux composé d’un mâle, de plusieurs femelles et des petits. Il participe à l’écosystème en répartissant, grâce à ses déjections, les graines. Sa chasse est interdite dans tout le Chili et sa population augmente.

Voir nos photos

 

Lama – Llama (Lama glama)

Lama, Chili
Le lama est le plus grand des quatre camélidés (avec la vigogne, l’alpaga et le guanaco) présents au Chili. Sa tête est ovale, son poil long et de diverses couleurs allant du blanc au marron. Il est domestiqué depuis longtemps pour sa laine et sa viande qui contient quatre fois plus de protéines que le boeuf, et comme bête de somme. Il est facile de le rencontrer dans les Andes du Nord, notamment vers Machuca, le Salar de Tara ou Putre.

Voir nos photos

 

Vigogne – Vicuña (Vicugna vicugna)

Vigogne, Vicuña
La vigogne est le plus petit des camélidés d’Amérique du Sud, avec un poids d’environ 40 kg. C’est aussi celui qui a la laine la plus fine, ce qui lui a valu sa quasi extermination au XXe siècle. Aujourd’hui protégées, les vigognes sont environ 200 000 réparties sur les hauts plateaux du Chili, du Pérou, d’Argentine et de Bolivie, entre 3700 et 5000 m d’altitude. On peut les apercevoir dans le nord du Chili, par exemple dans la réserve nationale Las Vicuñas. Sa laine est si précieuse que l’on estime la valeur d’une écharpe à 1200 euros.

Voir nos photos

 

Cerf des Andes – Huemul (Hippocamelus bisulcus)

Huemul du Chili
Le huemul est un herbivore emblématique du Chili. Avec 1500 à 2500 individus, il s’agit d’une espèce en voie de disparition distribuée dans des zones isolées des régions de Ñuble, Aysen et Magellan. On le trouve dans la cordillère des Andes au Chili et en Argentine. Cet animal peut mesurer jusqu’à 1 m au garrot et peser jusqu’à 90 kg pour les mâles et 80 cm pour 65 kg pour les femelles. Les mâles possèdent des bois relativement simples qui tombent au début de chaque hiver et repoussent dès le printemps. Leur pelage, dense et épais, est de couleur marron foncé pour mieux se dissimuler dans le paysage. Ce sont des animaux territoriaux qui vivent par petits groupes d’individus d’une même famille. La gestation dure entre 7 à 8 mois et ne nait qu’un seul petit d’environ 3,5 kg à la fois.

 

Guemal du Perou – Taruca (Hippocamelus antisensis)

Taruca, nord Chili

Le taruca ou guemal du Pérou (Hippocamelus antisensis) est un cerf endémique des Andes péruviennes et boliviennes. Il est également présent dans le nord chilien et nord-ouest argentin. Son nom a une double origine quechua qui veut dire cerf et aymara qui signifie petit cervidé. C’est un cervidé de taille moyenne et massif avec un cou relativement épais et des pattes courtes. Les bois d’environ 35 cm, qui sont seulement présents chez les mâles ont deux branches. Il est reconnaissable par sa couleur café/gris claire avec des taches café plus sombres sur la face et à la base de la queue. La partie inférieure de l’abdomen et le postérieur sont blanc. Les mâles mesurent au garrot entre 74 et 91 cm alors que les femelles atteignent entre 69 et 71 cm. Leur poids varie entre 60 et 70 kg. Cette espèce herbivore est présente entre 2600 et 4200 m d’altitude. Ils vivent en famille d’une quinzaine d’individus alors que certains mâles sont solitaires. Le taruca est légèrement plus svelte et plus que son cousin le huemul, il est également plus clair surtout au niveau du croupion, des pattes, de l’abdomen et de la gorge.

Voir nos photos

 

Kodkod ou chat du Chili – Guiña (Oncifelis guigna)

Güiña le chat du Chili ou kodkod

Le kodkod ou Guiña ne vit que dans la forêt valdivienne de Patagonie où il redoute le puma. Son pelage est brun avec des taches noires sur le corps, des bandes noires sur les pattes et la queue. Comme beaucoup de félins il est sujet au mélanisme et peut être entièrement noir. Il ne mesure qu’une soixantaine de centimètres et ne pèse pas plus de 3 kg. Il se nourrit la nuit de petits mammifères et d’oiseaux. C’est une espèce menacée et protégée.

Voir nos photos

 

Puma (Felis concolor)

Puma, avec l'agence de voyage Chile Excepción
Également appelé lion de montagne, lion américain, cougar ou encore trapial (en mapudungun), le puma est une espèce endémique du continent américain. Au Chili, on le trouve de la frontière péruvienne au détroit de Magellan, donc sur tout le territoire, sauf sur l’île de Chiloé et la Terre de Feu. Dans la zone centre-sud, son poids dépasse rarement les 35 à 40 kg, et sa taille est d’environ 1,50 m de long. En Patagonie, il peut peser plus de 100 kg et mesurer jusqu’à 2,50 m de long. Son pelage est uniforme, d’une couleur sable dont les tons vont du gris au fauve, avec une zone plus claire autour de la bouche. Le puma est un animal solitaire, qui ne se lie avec ses congénères qu’à l’époque de la reproduction. Une mère reste avec ses petits durant deux ans, le temps de leur apprendre à chasser. Il se nourrit de préférence de mammifères terrestres (des grands cervidés et camélidés aux petits rongeurs), mais il chasse aussi les reptiles et les oiseaux. Le meilleur endroit pour les observer au Chili actuellement est le parc Torres del Paine.

 

Pudú (Pudu puda)

Pudu, Chili
Le pudú est le plus petit cerf du monde : 42 cm maximum au garrot pour 10 kg. Il est de couleur fauve et ses bois, non ramifiés, ne mesurent pas plus de 10 cm. Timide et plutôt solitaire, le pudú est difficile à apercevoir. Les femelles ne font qu’un petit à la fois, d’à peine 400 g, qui naît entre novembre et février. Cette espèce ne vit qu’en Argentine et au Chili, de la région de Chillán dans le Centre jusqu’à Chiloé en Patagonie.

 

Renard gris – Zorro gris ou chilla (Pseudalopex griseus)

Renard gris, zorro gris ou chilla
Le renard gris se caractérise par sa petite taille : environ 85 cm du museau au bout de la queue, pour 4 kg. On le trouve de la région de Tarapacá dans le Nord au détroit de Magellan. Le corps est couvert de poil blanc et noir, les pattes sont couleur café clair. Le renard gris se nourrit de petits mammifères, d’oiseaux et de fruits. Il vit en solitaire, sauf en période de reproduction au printemps, et donne naissance à deux petits, jusqu’à quatre par an.

 

Renard de Magellan – Zorro culpeo (Pseudalopex culpaeus)

Renard de Magellan, Zorro culpeo
Le renard de Magellan vit dans les forêts de presque tout le pays, des Andes à la Terre de Feu en passant par la Patagonie. Son dos est gris, le reste de son pelage roux. Il se nourrit de petits mammifères ou oiseaux, s’attaquant parfois aux moutons, ce qui lui a valu d’être chassé et de presque disparaître dans les régions d’élevage.

 

Viscache – Vizcacha (Lagidium viscacia)

Viscache, Vizcacha
Proche du chinchilla, la viscache est un rongeur qui peut mesurer jusqu’à 40 cm, avec de grandes oreilles comme le lapin. Elle vit dans les roches des Andes, notamment dans le désert d’Atacama, et s’alimente d’herbes dures. Sa couleur varie du marron clair au noir. La viscache a été longtemps chassée pour sa fourrure et sa population a considérablement diminué.

Voir nos photos

 

Chien de vertu – Monito del monte (Dromiciops gliroides)

Chien de vertu, Monito del monte
Le monito del monte, chumaihuén ou encore perrito de vertud s’appelle en français chien de vertu. Il s’agit d’un marsupial considéré comme un fossile vivant et qui ne vit qu’en Argentine et au Chili (parc Nahuelbuta, Chiloé, etc.). Son corps mesure une dizaine de centimètres et sa queue préhensile lui permet de grimper aux arbres et de se nourrir. Le chien de vertu hiberne et, l’été, garde ses petits dans sa poche ventrale.

 

Opossum-souris élégant Llaca ou Yaca ou marmosa (Thylamys elegans)

Opossum-souris élégant, Yaca

Cette espèce d’opossum ne se trouve qu’en Amérique du Sud, jusqu’à 2 500 m d’altitude. La llaca ne mesure qu’une petite vingtaine de centimètres pour un poids d’à peine 30 g. Sa longue queue est préhensile, elle a de grandes oreilles, un museau pointu, un pelage gris et de grands yeux noirs. C’est un animal nocturne, se nourrissant surtout d’insectes et vivant en forêt. On le trouve par exemple dans le parc national Nahuelbuta.

 

Chinchilla, Chinchilla brevicaudata et Chinchilla lanigera

Chinchilla Brevicaudata
On rencontre ces petits rongeurs nocturnes exclusivement dans les Andes, notamment dans la réserve naturelle Las Chinchillas. Il existe plusieurs espèces de ce genre, dont deux sauvages et une domestique. Les espèces sauvages ont pratiquement été décimées au XIXe siècle, car leur fourrure était très recherchée.

 

Cobaye de la Puna – Cuy de la Puna (Microcavia niata)

Cobaye de la Puna, Cuy de la Puna
Ce petit rongeur habite l’Altiplano, notamment près de Parinacota et Iquique dans le Nord. Il se réfugie dans des cavités souterraines, vit en groupe et se nourrit d’herbes et de feuilles qu’il trouve jusqu’à 4000 m d’altitude.

 

Tuco Tuco de Atacama – Chuchulo (Ctenomys fulvus)

Tuco Tuco de Atacama
Le tuco Tuco d’Atacama (Ctenomys fulvus), aussi appelé chuchulo, est un rongeur de la famille des Ctenomyidae. Il se caractérise par une grosse tête en comparaison du reste du corps, et par de grandes incisives. Pouvant mesurer jusque 35 cm, il vit sous terre dans des grottes qu’il creusent lui-même. Il est surtout actif le matin.

 

Dègue du Chili – Degú (Octodon degus)

Dègue du Chili, Degù
Ce petit mammifère rongeur vit dans une zone qui s’étend de la partie centrale du Chili au sud du Pérou. On le trouve surtout sur le versant occidental des Andes, dans les steppes et sur les plateaux, dans un climat semi-aride et parfois jusqu’à 1200 m d’altitude. La couleur de son corps va du gris au brun, parfois orangé, excepté la partie supérieure qui est plutôt crème.

 

Tatou – Quirquincho ou peludo (Chaetophractus nationi)

Tatou, Quirquincho ou peludo, dans les main du guide Ercio
Ce tatou à l’épaisse carapace mesure une cinquantaine de centimètres et vit sur l’Altiplano andin, dans le nord du Chili. Il se sert de ses longues griffes pour trouver sa nourriture: champignons, racines, petits vertébrés, insectes et larves. Il est plutôt nocturne en été pour éviter la chaleur. Comme son cousin le grand tatou velu (chaetophractus villosus), il a des poils entre les bandes de la carapace.

 

Le Picheur ou Tatou velu de Patagonie – Pichi o Quirquincho (Zaedyus pichiy)

Le Picheur ou Tatou velu de Patagonie
Petite espèce de tatou que l’on retrouve essentiellement dans les steppes et déserts de Patagonie argentine et chilienne. Le Picheur, uniquement présent dans ces deux pays, est le seul tatou à creuser son terrier et à hiberner. D’environ 40 cm de long, son corps mesure près de 30 cm et sa queue 10 cm. À l’âge adulte, son poids varie de 700 grammes à 1,5 kilos, et le mâle est un peu plus grand que la femelle. Son dos, sa tête, sa queue et ses flancs sont recouverts de plaques osseuses liées par une peau flexible, qui lui permet de déambuler facilement. Sa carapace est généralement marron foncée, mais elle peut varier du jaune clair au noir. Des poils longs et fins s’y échappent et en hiver, couvrent son ventre pour le protéger du froid. Ses yeux sont petits et foncés, ses oreilles sont courtes, et il dispose d’imposantes griffes à chacune de ses pattes.

 

Grenouille de Darwin (Rhinoderma darwinii)

Grenouille de Darwin
La grenouille de Darwin est aussi appelée rhinoderma darwinii et fait partie de l’espèce des amphibiens et appartient à la famille des rhinodermatidaes. Elle aurait disparue depuis 2014 d’après la Zoological Society of London, à cause d’une épidémie peu répandue, la chytridiomycose, autrement dit, un champignon. C’est une espèce endémique du Chili, plus précisément issue de la région des forêts de Patagonie, par exemple dans le parc Futangue dans la forêt valdivienne. Elle est trouvable aussi dans la région de Neuquén ou Río Negro en Argentine. Elle vit entre 50 et 1100 mètres d’altitude. Elle fut découverte par Charles Darwin, grand naturaliste anglais, qui lui donna son nom.

Voir nos photos

 

Moufette de Patagonie ou Moufette de Humboldt – Chingue o Zorrino de Patagonia (Conepatus humboldtii, Mephitidae)

Moufette, Chili
Communément appelé « Moufette au nez de cochon », ce petit mammifère se rencontre au Paraguay, en Patagonie et jusqu’au Détroit de Magellan. Elle vit dans les herbes hautes et les terrains rocheux, au-dessous de 700 m d’altitude. D’une longueur d’environ 30 cm, elle peut être tout aussi haute. Sa queue mesure près d’une vingtaine de centimètres. Sa fourrure compte deux bandes blanches symétriques se rejoignant au niveau du crâne. Omnivore, elle se nourrit aussi bien d’oiseaux que d’insectes, en passant par de petits mammifères ou encore de serpents venimeux. La moufette est une véritable proie pour les renards et les pumas. Solitaire, elle est surtout active la nuit.

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.