2 octobre 2020

 

Vous partez bientôt au Chili ? Vous souhaitez vous plonger dans la culture et découvrir tout de ce que le pays a à offrir ? Alors pourquoi ne pas commencer dès maintenant ? On vous a préparé une petite liste d’artistes chiliens contemporains à connaître absolument avant de vous envoler. Sous la douche, dans l’avion pour Santiago, ou bien dans la voiture pour vous remémorez de bons souvenirs ? C’est vous qui décidez ! Trois, deux, un, micro…

 

1. Mon Laferte

Sincère, talentueuse, originale, si vous deviez ne retenir qu’un seul nom, Mon Laferte serait l’élue. Elle est sans aucun doute l’artiste chilienne contemporaine la plus connue et l’une des plus talentueuses de sa génération. Artiste chilienne la plus écoutée sur Spotify au niveau mondial et chanteuse ayant réalisé le plus de ventes au Chili depuis l’ère digitale, Mon Laferte est une star au-delà des frontières de son Chili natal. Sa musique, toujours éclectique,  parfois engagée, refuse toute catégorisation de genres. Rock, pop, cumbia, reggae, elle s’amuse avec tout et nous emporte dans un univers bien à elle.  Les rythmes qu’elles proposent respirent son attachement à sa terre natale. Romance, absurdité du quotidien, féminisme, ou encore homosexualité sont autant de sujets qui l’inspirent et la poussent à se réinventer continuellement. Sa personnalité ne peut laisser indifférent : sa voix unique, son style vestimentaire, sa crinière sombre, les bouquets de fleurs qui ornent ses concerts sont autant de détails qui nous enivrent. Rien n’est laissé au hasard, encore moins ses clips musicaux, travaillés comme des mini courts métrages. Amis belges, elle s’arrête à Bruxelles le 30 Octobre prochain dans le cadre de sa tournée internationale #LaGiraDeNorma, un premier pas vers le Chili ?Tu Falta de Querer, un de ses plus gros succès :

 

2. Alex Anwandter

Autre artiste, autre style musical. Alex Anwandter a fait de la pop et de l’électropop son terrain de jeu. D’abord connu comme leader du groupe Teleradio Donoso, il est aujourd’hui l’un des artistes les plus influants de cette dernière décennie au Chili. Artiste accompli, il réalise aussi ses clips musicaux visuellement très travaillés. Ses thèmes de prédilections, que sont les droits des LGBT, la sexualité, la question du genre, nourrissent ses rythmes dansants. Son dernier album, Latinoamericana, est une réflexion sur l’Amérique latine et ses traditions. Sa musique est également marquée par ses origines brésiliennes.  Ses derniers singles connaissent un succès fou comme “Siempre es viernes en mi corazón”, “Como puedes vivir contigo mismo” ou encore “Locura“. Les boîtes de nuit diffusent ses sons dance electro. Une énergie débordante sur scène, des musiques engagées, des sonorités latines : un cocktail qui séduit le jeune public chilien.Déhanchez-vous sur Cómo puedes vivir contigo mismo?

 

3. Victor Jara

Un classique. Deux mots pour décrire Victor Jara : simplicité et engagement. Une voix et une guitare pour se plonger dans l’histoire du Chili. Certes beaucoup moins contemporain que les autres artistes ici cités, Victor Jara est une pointure de la culture musicale chilienne. Militant communiste dès les années soixante, Jara a défendu l’Union Populaire contre la dictature de Pinochet avec sa guitare, ses chansons engagées et son esprit révolutionnaire. Ses douces mélodies critiquent la bourgeoisie chilienne ou encore la guerre du Vietnam et rendent hommage aux figures révolutionnaires. Il chante des hymnes tristes comme « Te recuerdo, Amanda », des chansons contre l’impérialisme comme « Duerme, duerme, negrito » et des odes révolutionnaires devenues des classiques comme « A desalambrar ». Son assassinat en 1973, lors de son emprisonnement, demeure l’un des crimes les plus emblématiques de la dictature de Pinochet.

Le romantisme à la chilienne avec Te Recuerdo Amanda :

 

4. Ana Tijoux

Un vrai coup de cœur ! Amateurs de rap, vous ne pouvez pas passer à côté d’Ana Tijoux ! Cette artiste franco-chilienne réinvente les codes en proposant un mélange rafraichissant entre musique hip-hop contemporaine, rap et traditions latines. Figure emblématique du rap latino, elle se fait connaître grâce au groupe Mazika. Nominée aux Grammys, elle est aussi bien présente sur la scène musicale chilienne que sur la scène internationale. Ses clips musicaux sont une vitrine de la modernité chilienne avec des tenues traditionnelles colorées sur fond de gratte-ciels. Une culture revendicatrice et rebelle l’anime. Elle exprime sa rage dans des chansons comme « Antipatriarca » qui incite les femmes à dénoncer les violences dont elles ont pu être victimes ou « Somos Sur », une ode à l’union des peuples pauvres de l’hémisphère sud. Son album « 1977 » (2009) est un hommage au « Golden Age of Hip-Hop » avec des notes de musique traditionnelle chilienne et de la culture latino-américaine. Elle célèbre cette année ses 22 ans de carrière. Des textes puissants, une personnalité forte et un flow qui n’a rien à envier aux plus grands, Ana Tijoux est un bijou du rap engagé.

1977 ou l’apparition remarquée dans la série Breaking Bad :

 

5. Santaferia

Santaferia est un groupe de dix musiciens dont les chemins se sont croisés pour célébrer la cumbia. Leur musique alternative s’intègre dans le mouvement « nueva cumbia chilena » et est majoritairement influencée par la salsa, la timba cubaine et la cumbia. Cette dernière est un rythme et une danse élaborés à partir de trois cultures différentes : la culture indienne avec les populations natives de la région, la culture africaine avec les esclaves arrivés dès le XVIème siècle et européenne avec les colons espagnols installés en Amérique latine dès la fin du XVème siècle.  Le groupe naît en 2006 et conquiert son public avec quatre albums : “Le Traigo Cumbia” (2011), “Lo Que Va a Pasar” (2013), “El ojo del huracán”(2017) et “Hasta el sol te seguire”(2019). Les sons de guitares, les percussions et les maracas s’associent à des touches électroniques créant une musique moderne rafraichissante. Ce mélange dansant d’airs traditionnels chiliens, de boléros classiques et de cumbia vous transporte dans le folklore local pour danser lors des longues soirées d’été chiliennes.

Regardez « El día que las vacas vuelen », dernier single de Santaferia dont la traduction littérale est « le jour où les vaches voleront », l’équivalent espagnol du « jour où les poules auront des dents » :

 

Alors, vous connaissez bien la partition ? Vous êtes fin prêts pour partir au Chili, un pays où musique et traditions font bien la paire.

Lucie Allyot

Découvrez tous nos articles

error: Contenu est protégé.