Guide de voyage, information et tourisme au Chili par région: Norte Chico.

Avec notre agence de voyage locale découvrez les régions de Chañaral, Bahía Inglesa, Copiapó, Vicuña, La Serena et Ovalle.

 

IIIe RÉGION D’ATACAMA

Parc Nevado Tres Cruces, lll Región de Atacama
Entre Chañaral au nord et Vallenar au sud, la IIIe Région constitue une zone de transition entre le désert d’Atacama et les riches vallées. Cette région s’apelle Région Atacama, à ne pas confondre avec « San Pedro de Atacama » qui se situe plus au nord dans la Région d’Antofagasta. Les belles plages du littoral sont bordées par la cordillère de la Côte, et à l’est la cordillère des Andes concentre ici les plus hauts sommets du Chili. A l’inverse de l’extrême nord du pays, les excursions dans la haute cordillère et les salines sont recommandées d’octobre à mars. La région a dû son développement aux gisements miniers, d’or, d’argent et de cuivre, qui constituent encore une ressource essentielle, avec l’agriculture (olives et raisin) et l’industrie de la pêche.

 

PARC NATIONAL PAN DE AZÚCAR

Baie du parc Pan de Azucar

Superbe parc côtier à cheval sur les régions d’Antofagasta et d’Atacama, le Pan de Azúcar comprend l’île du même nom, qui abrite des colonies de manchots de Humboldt, de loutres marines (chat de mer ou chungungo), d’otaries à crinière (lion de mer), de pélicans et cormorans que l’on ne peut admirer que depuis un bateau. La flore du parc est adaptée au climat désertique avec plus de 20 espèces de cactus. Les années où il pleut, le parc est l’un des endroits magiques où se produit le phénomène de « désert fleuri ». De très belles balades à faire sur les falaises dominant les immenses plages. Village de pêcheurs dans la Caleta Pan de Azúcar, qui proposent leur bateau pour faire le tour de l’île.

 

CHAÑARAL


Petite ville de 15 000 habitants qui s’est développée au XIXe siècle pour embarquer le cuivre des mines de la région. Les mines de Potrerillos et El Salvador avaient construit un canal débouchant dans la mer et charriant toutes leurs eaux contaminées. Chañaral a fini par se faire entendre en justice en 1988, le canal a été abandonné et la plage décontaminée. C’est aussi une ville étape sur la Route Panaméricaine. Tout le littoral au Sud jusqu’à Caldera est émaillé de stations balnéaires : Balnearios Portofino, Flamenco, Obispito, Ramada. Une rareté géologique à 11 km de Caldera : un granit orbiculaire, autrement dit de gros rochers incrustés de minéraux sous formes de sphères. Classé sanctuaire de la nature.

 

CALDERA

Caldera, IIIe Region d'Atacama
Principale station balnéaire de la région, avec ses trois baies, d’immenses plages de sable fin, une eau turquoise et chaude, les barques multicolores des pêcheurs… Bahía Inglesa offre les plus belles plages, très courues en été. La côte est classée aire maritime protégée, en raison de la grande diversité de flore et de faune marine : dauphins, manchots, lions de mer, pétrels, etc.

Voir nos photos

 

SANCTUAIRE NATUREL GRANITO ORBICULA

Granite orbiculaire
A 1 km de Caldera, dans la région d’Atacama se trouvent de surprenantes formations géologiques, uniques en Amérique du Sud. Sur environ 400 m², les rochers bordant la mer comportent en effet une floraison de granites orbiculaires. Ces esthétiques incrustations circulaires composées de minéraux comme l’amphibole, l’orthose, la biotite ou le quartz, se sont formées dans la chambre magmatique. Les premiers cristaux apparus lors du refroidissement de la lave ont ensuite été entourés par d’autres couches de minéraux, donnant ces sphères concentriques très particulières. Les différents orbiculaires ainsi formés, en tombant au fond de la chambre magmatique, se sont alors aplatis les uns contre les autres, créant ces roches couvertes de pois noirs et blancs. Cette particularité géologique extrêmement rare a été déclarée Sanctuaire de la Nature en 1981, afin de la conserver et de la protéger.

 

BAHÍA INGLESA

Bahía Inglesa, IIIe Region d'Atacama
Cette petite station balnéaire possède de très jolies plages de sable blanc et des eaux de couleur turquoise qui sont parmi les plus belles du Chili. Bahía Inglesa est aussi le point de départ des charmantes explorations sur les multiples plages solitaires en direction du sud et parmi lesquelles on peut citer en particulier les plages de Salado et Barranquillas. Bahía Inglesa est aussi un fabuleux site paléontologique rempli d’un nombre incalculable de fossiles d’espèces marines, aviaires et terrestres, allant de la baleine au requin, du pélican au crocodile.

Voir nos photos

 

COPIAPÓ

Gare de Copiapó, gentileza de Sernatur, lll Región de Atacama
Capitale de la IIIe Région, Copiapó se situe dans la vallée du río Copiapó, à 400 m d’altitude et environ 70 km de l’océan. La découverte et l’exploitation des gisements miniers à partir du XIXe siècle ont entraîné la construction d’infrastructures, notamment du chemin de fer. La première ligne du pays a relié Caldera à Copiapó en 1851, on peut voir la locomotive à l’intérieur de l’Université d’Atacama. Le Palacete de la Viña de Cristo était la demeure la plus luxueuse de la province dans ces années-là, construite par un baron des mines d’argent, dans le style géorgien avec des balcons en fer forgé comme à la Nouvelle-Orléans. Autres points d’intérêt : sanctuaire de la Candelaria avec un pèlerinage très couru en février ; la maison en bois qui hébergeait autrefois les employés du chemin de fer ; la cathédrale avec sa grande tour ; le musée régional d’Atacama et le musée minéralogique, qui possède l’une des plus belles collections du Chili.

Voir notre dossier spécial

 

DUNES DE COPIAPÓ

Les dunes de Copiapó
Ces dunes, qui font le bonheur du rallye Dakar, forment un paysage surprenant pour la région. Les vents très forts du désert d’Atacama ont créé ces dunes géantes, ainsi que des formes géologiques étranges, entre Caldera et Copiapó. Une faune et une flore spécifiques se sont ainsi développées dans la région.

Voir notre vidéo
Voir nos photos

 

PARC NATIONAL NEVADO DE TRES CRUCES

Parc National Nevado Tres Curces

Ce parc de 59 000 hectares, dans la cordillère à 150 km de Copiapó, est divisé en deux secteurs, le plus grand comprenant une partie du Salar de Maricunga et la Laguna Santa Rosa, le second la Laguna del Negro Francisco. Le Salar de Maricunga, à 3770 m, est l’un des plus impressionnants du pays, entouré de sommets enneigés et parsemé de lagunes qui percent la croûte de sel blanche et constituent un refuge pour de nombreux oiseaux.

Voir notre dossier spécial

 

LAGUNA VERDE

Laguna Verde, parc Tres Cruces

Incroyable lac à couper le souffle, dans tous les sens du terme. D’abord par son altitude : 4328 m, au milieu de sommets entre 5800 et 6800 m ! Et puis surtout par sa beauté : un lac de couleur émeraude, les ocres de la montagne, la neige des sommets, un ciel azur, d’étranges taches de couleur sur les rives provenant de la lave et des cendres de volcans, parfois quelques flamants comme seuls signes de vie. L’un des plus beaux paysages du Chili.

 

LAGUNA SANTA ROSA

Laguna Santa Rosa

Cette lagune se situe dans le parc national Nevado Tres Cruces, à quelques 170 km à l’est de Copiapó, et au milieu des Andes. Perchée à 3700 mètres d’altitude, la lagune Santa Rosa se trouve au nord du Salar de Maricunga. Cette lagune est connue pour le grand nombre de flamants qui s’y concentrent. De plus, on rencontre aussi dans ce secteur quelques guanacos ainsi que des vigognes. Ce magnifique lieu est uniquement accessible par des véhicules 4X4 depuis le Camino International 31-CH puis en prenant la déviation du secteur « La Puerta ». On trouve aussi toujours ouvert, un petit refuge qui constitue le point de départ du sentier.

 

VOLCAN OJOS DEL SALADO

Cerro Fraile, Cerro El Muerto et Nevado Ojo del Salado
À la frontière du Chili et de l’Argentine, le volcan Ojos del Salado a été précisément mesuré en 2007 par une expédition scientifique. Verdict : 6934 m. Cela en fait le plus haut volcan actif du monde et le deuxième sommet d’Amérique après l’Aconcagua (6959 m) et devant le Pissis (6833 m). Aucune éruption n’a jamais été enregistrée pour l’Ojos del Salado mais les fumerolles témoignent de son activité. Des treks sont organisés pour atteindre le cratère, avec plusieurs étapes d’acclimatation à l’altitude en refuges.

 

SALAR DE PEDERNALES

Salar de Pedernales, désert et Altiplano, Chili avec l'agence de voyage Chile Excepción
Près des cités minières de El Salvador et Potrerillos, le Salar de Pedernales s’étend sur 30 000 hectares. Cette dépression à 3350 m d’altitude entre les cordillères de Domeyko et Claudio Gay a donné naissance à des lacs aux eaux fermées qui s’évaporent pour former une croûte de sel. L’eau affleure encore par endroits, permettant à un écosystème fragile de perdurer. On peut voir les ruines d’une mine de borax abandonnée, seule trace humaine à des kilomètres.

Voir nos photos

 

PARC NATIONAL LLANOS DE CHALLE


Au nord de Huasco, ce parc côtier de 45 700 hectares protège la flore du désert avec ses nombreuses espèces de cactus, et la belle garra de león, une fleur rouge qu’on ne peut admirer qu’en période de « désert fleuri ». Des gardes forestiers vous accompagnent sur les sentiers balisés pour reconnaître toutes les plantes.

 

LA SILLA, LAS CAMPANAS, EL TOLOLO, GEMINI SUR – OBSERVATOIRES ASTRONOMIQUES

Observatoire La Silla
Outre l’observatoire de Vicuña dans la valle de l’Elqui, plusieurs observatoires internationaux sont parfois ouverts à la visite (le samedi) dans la région, choisie pour ses conditions atmosphériques idéales. La Silla, premier complexe de l’Observatoire européen austral (ESO), a été inauguré en 1969, à 2400 m d’altitude, à 160 km au nord de La Serena. Le télescope NTT a été le premier équipé d’un système d’optique active. La Silla est ouvert le samedi sur réservation, sauf en juillet-août. Las Campanas, un peu plus au nord, est géré par la fondation américaine Carnegie Institution, qui est en train d’y construire le télescope géant Magellan, un miroir segmenté de 7 éléments de 8,4 m, équivalant à un télescope de 24,5 m, le plus grand jamais conçu. El Tololo et Gemini Sur (Cerro Pachón), près de Vicuña, appartiennent à l’Association d’universités américaines pour la recherche en astronomie. Gemini dispose d’un télescope de 8,1 m, jumeau de Gemini Nord à Hawai.

Voir nos photos

 

RÉSERVE NATIONALE PINGÜINO DE HUMBOLDT

Réserve nationale Pingüino de Humboldt

Les îles Choros, Damas et Chañaral de Aceituno, à 120 km de La Serena, sont regroupées dans cette réserve de 860 hectares visant à protéger une colonie de manchots de Humboldt, de lions de mer et de grands dauphins. Les pêcheurs de la Caleta Punta de Choros emmènent les visiteurs admirer cette faune lorsque la mer le permet. Les dauphins, qui sont arrivés dans la région en 1978 semble-t-il avec le courant El Niño, accompagnent les bateaux en jouant. Il est permis de débarquer sur l’île Damas, qui offre de surcroît deux superbes plages de sable blanc et des eaux couleur émeraude.

Voir nos photos

 

ISLA DAMAS

Isla Damas
L’île Damas mesure un peu plus de 60 hectares et fait partie des trois îles qui forment la réserve nationale des Manchots de Humboldt, dans la IV région de Coquimbo. Elle possède deux plages de sable blanc et une eau vert émeraude, où faire de la plongée est une formidable expérience. Les deux îles qui l’entourent sont Choros et Chañaral, mais l’île Damas est la seule où l’on peut accoster et camper. Dans cette île, la faune marine est principalement composée de lions de mer, de grands dauphins ainsi que de loutres marines.

 

VALLÉE DE L’ELQUI

Valle del Elqui
Superbe vallée qui longe le fleuve Elqui à l’Est de La Serena et jusqu’à la cordillère. Jouissant d’un bon climat ensoleillé, elle est propice aux cultures maraîchères et à la vigne, qui produit le pisco le plus réputé du pays (plusieurs distilleries sont ouvertes à la visite). Vicuña, ville natale de la poétesse Gabriela Mistral, lui a consacré un musée. L’observatoire municipal Cerro Mamalluca est ouvert à la visite, y compris pour des observations nocturnes. Un peu plus loin, la vallée du río Claro est devenue un haut lieu de spiritualités en tout genre, de communautés ésotériques et de médecine alternative. Ne pas manquer le joli village Pisco Elqui et la visite de la plus ancienne distillerie du coin.

Voir notre vidéo
Voir nos photos
Voir notre dossier spécial

 

VICUÑA

Vicuña
Cette petite ville est considérée comme la capitale de la vallée de l’Elqui et du Pisco.À l’origine peuplée par les Molles puis les Diaguitas, la zone devint rapidement, lors de la colonisation Espagnole, une zone de vignobles. C’est à cette époque qu’est né le Pisco, aujourd’hui boisson nationale chilienne. Fondée en 1821 par le colonel don Joaquin Vicuña Larrain, elle devint officiellement une ville en 1872, et pris son nom définitif de Vicuña. Bordée par les montagnes, elle fait figure d’oasis dans cette région Aride. Outre ses fameuses Pisqueras, les 28 000 habitants de la ville vivent de l’agriculture, du tourisme et de la mine. Parmi les incontournables de la ville, ne manquez pas le plaza mayor, le cabildo, l’église de l’Immaculée conception et la Torre Bauer…. Avant bien entendu de partir sur la route du Pisco. Pour la petite histoire, c’est ici qu’est née Gabriela Mistral, Prix Nobel de Littérature en 1945.

Voir nos photos

 

LA SERENA

La Serena
Capitale de la IVe Région de Coquimbo, La Serena est une grande ville de 150 000 habitants, au bord de l’océan Pacifique, réputée pour ses longues plages et son infrastructure touristique développée. On vient facilement passer un week-end ou des vacances depuis Santiago, à 470 km. Elle a été fondée en 1544 et garde encore son tracé colonial en damier ainsi que des églises de l’époque (San Francisco, de los Jesuitas, de las Carmelitas) et quelques maisons en adobe. Elle a connu ses heures de gloire au XIXe siècle avec la découverte et l’exploitation des gisements miniers, les fortunes locales faisant alors construire d’élégantes maisons d’influence nord-américaine ou italienne : Casa Alfalfares, Casa Carmona, Casa Gonzalez Videla qui abrite le musée d’histoire régionale. La Serena a également un intéressant musée archéologique sur les cultures indiennes du Nord ainsi qu’un Moai de l’île de Pâques. Les amateurs d’artisanat et de produits régionaux trouveront leur bonheur au marché de la Recova, sous les arcades. Une longue Avenida del Mar de 6 km longe la mer entre La Serena et Coquimbo, avec quantité d’hôtels, bars et restaurants.

Voir nos photos
Voir notre dossier spécial

 

COQUIMBO

Coquimbo
À une dizaine de kilomètres au sud de La Serena, la ville portuaire de Coquimbo a été fondée au XIXe siècle pour embarquer le cuivre extrait dans la région. Deux monuments récents s’élèvent au-dessus de la ville : une gigantesque Croix du IIIe Millénaire de 93 mètres érigée en 2000 et la mosquée du centre culturel islamique Mohamed VI financée par le roi du Maroc. Le Barrio Inglés est devenu le quartier le plus animé avec bars et restaurants dans les maisons du XIXe siècle qui ont été rénovées.

Voir nos photos

 

ANDACOLLO

Andacollo
Petite bourgade perchée dans la montagne, Andacollo est célèbre pour son sanctuaire et ses fêtes religieuses, parmi les plus importantes du Chili. Situé entre La Serena et Ovalle, Andacollo vénère la Vierge depuis le XVIe siècle. Un Templo Antiguo, un Templo Grande ou basilique et une communauté de religieux. La basilique de style byzantin est particulièrement impressionnante avec ses hautes tours et sa coupole de 45 m dans un village de petites maisons. Deux processions sont organisées chaque année : le premier dimanche d’octobre et le 26 décembre, avec des confréries de « chinos » qui dansent, tradition peu commune remontant au XVIe siècle.

Voir nos photos

 

OVALLE

Ovalle
Autour d’Ovalle, les riches vallées du río Limarí produisent fruits et légumes pour tout le Nord grâce à un système d’irrigation élaboré. Ils sont vendus à la foire, la Feria Modelo de Ovalle, presque tous les jours. Intéressant musée archéologique, le Museo del Limarí : objets des cultures El Molle et Las Animas, ainsi que d’exceptionnelles céramiques diaguitas du temps de la domination inca.

Voir nos photos
Voir notre dossier spécial

 

PARC NATIONAL BOSQUE DE FRAY JORGE


Une forêt pluviale de type valdivien dans une région désertique: une curiosité de la nature car canelos (l’arbre sacré des Mapuches), olivillos et helechos (fougères) poussent généralement dans les régions humides et fraîches de Patagonie. Ces arbres survivent depuis des temps préhistoriques grâce à la camanchaca, la condensation de la brume maritime, qui leur donne l’eau nécessaire. Le parc de 10 000 hectares, situé au bord de l’océan Pacifique à 90 km d’Ovalle, est encore plus beau au printemps, d’août à octobre. Classé réserve mondiale de biosphère par l’Unesco depuis 1977.

 

TONGOY

Tongoy
Station balnéaire de la région de Coquimbo, le village de Tongoy se trouve à 42 km au sud de La Serena. Elle s’est établie sur une péninsule, et habitée par des pêcheurs. Aujourd’hui, les vacanciers prennent plaisir à bronzer sur les plages dans un cadre extraordinaire, ou profitent des nombreuses activités proposées comme la voile, le windsurf, la plongée ou la pêche. La Playa Grande, lande ensablée de 14 km est idéale pour profiter des embruns lors de balades. Au bout de ladite plage, de vastes marécages abritent une riche faune, qui fera la joie des photographes amateurs. On compte en effet plus de 173 espèces animales, dont 145 espèces d’oiseaux ! Enfin, au printemps, selon la période et la météo, la côte de la grande plage est le théâtre du «désert fleuri».

Voir nos photos

 

GUANAQUEROS


À 18 km au nord de Tongoy, Guanaqueros est également une coté balnéaire. Son histoire est assez pittoresque : la légende raconte que des pirates trouvèrent refuge dans la baie après avoir mis à sac Coquimbo et La Serena. Séduit par la géographie du lieu et sa nourriture abondante, ils en firent leur base de repli. Grâce à la forte présence de fruits de mer, le village a bâti sa réputation sur sa gastronomie marine.À l’instar de Tongoy, Guanaqueros est un lieu privilégié pour observer la faune. Parmi la multitude d’oiseaux, le fameux pingouin de Humboldt vit dans la zone. En été, il n’est pas rare de voir des dauphins jouer au large.

DÉCOUVREZ LES AUTRES RÉGIONS

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Content is protected !!