Parcs et réserves des régions Araucanie, Rivières et Lacs

Notre sélection des sites naturels protégés dans la région chilienne des lacs.

 

Réserve nationale Isla Mocha

 

L’île Mocha se situe à 34 km de la côte, face à Tirúa, dans la VIIIe Région du Biobío. Et la réserve nationale Isla Mocha comprend 2368 hectares, soit la moitié de l’île ! La réserve protège la forêt et un lac refuge d’oiseaux migrateurs, notamment la rare fárdela blanca, un oiseau de la famille des puffins. Il est possible de rejoindre l’île en ferry ou en avionette depuis Tirúa ou Lebu.

 

Monument naturel Contulmo

 

82 hectares, à côté de Purén et Contulmo, dans la VIIIe Région du Biobío. Petit site protégeant une forêt d’arbres typiques de la région (olivillo, tepa, laurel, ulmo, etc.) où se réfugient pumas, renards, pudús.

 

Réserve nationale Malleco

16.625 hectares au nord du parc national Tolhuaca, dans la cordillère à l’est de Victoria, IXe Région de l’Araucanie. Grande variété de végétation, avec notamment le grand pin araucaria, et plusieurs arbres de la famille du nothofagus (proche du hêtre): coigüe, roble, raulí.

 

Parc national Tolhuaca

Parc national Tolhuaca, volcan Lonquimay © Miguel Jimenez Barros

6.474 hectares dans la cordillère, 65 km à l’est de Victoria, IXe Région de l’Araucanie. Reliefs montagneux, eaux thermales, cascade Malleco, très beau petit lac Malleco (76 hect.) constituent ses principaux attraits. Dans les forêts d’araucarias ou de coigües (nothofagus dombeyi) atteignant jusqu’à 35 m vivent le marsupial monito del monte, le puma, le cerf pudú, le petit grison, le ragondin ou le perroquet choroy (conure à long bec). Plusieurs sentiers de randonnée et pêche à la truite arc-en-ciel dans le lac.

 

Réserve nationale Nalcas et Malalcahuello

Réserves nationales Nalcas et Malalcahuello

Cette réserve, de 13.775 et 13.730 hectares, forment un vaste ensemble entre Curacautín, Malacahuello et Lonquimay, dans la IXe Région de l’Araucanie. C’est une zone fortement marquée par l’activité volcanique et glaciaire avec comme principal protagoniste le volcan Lonquimay et le cratère Navidad. Le paysage est donc un mélange de champs de lave et de forêts primaires. On y découvre une grande diversité de flore dont l’araucarias, à la si belle silhouette. Certains ont plus de 1000 ans et ont jusqu’à 1,80 mètres de diamètre. Les forêts sont également constituées de chêne, le coigüe, (Nothofagus dombeyi), raulí (Nothofagus alpina) et lengas (Nothofagus pumilio). La réserve national Malalcahuello – Nalca est un paradis pour le trekking, le ski pratiqué sur les pente du volcan Lonquimay (station de ski de Corralco), l’andinisme, la pêche sportive ou encore la randonnée équestre.

 

Réserve nationale Alto Biobío

 

35 000 hectares près de Liucura et à la frontière argentine, dans la IXe Région de l’Araucanie. En pleine cordillère des Andes, cette réserve offre des paysages de steppe, entre 1090 et 2715 m d’altitude, avec des vallées couvertes d’araucarias et des canyons. Les communautés pehuenches qui y vivent accompagnent les visiteurs en excursion.

 

Monument naturel Cerro Ñielol

 

90 hectares à Temuco, dans la IXe Région de l’Araucanie. Ce parc comprend de nombreux arbres typiques de la région et le copihue rouge (lapageria rosea), la fleur nationale du Chili, qui pousse dans les arbres. Le belvédère La Patagua del Armisticio avec ses totems mapuche commémore le Parlement de 1881 qui mit fin aux hostilités entre Mapuches et Espagnols.

 

Parc national Conguillío

 

60.833 hectares dans la cordillère des Andes, à l’est de Temuco, dans la IXe Région de l’Araucanie. Un magnifique paysage andin remodelé au fil des éruptions du volcan Llaima (3.125 m), qui ont laissé par endroits coulées de lave, cendres et scories. La très belle forêt d’araucarias, grand pin arbre national du Chili, plusieurs lacs agréables (Lago Verde, Laguna Arco Iris…) et de profonds canyons valent également au parc sa classification comme réserve de biosphère par l’Unesco. Nombreux sentiers de randonnées; parc recommandé en été, de novembre à mars, ainsi qu’en automne, en fin mars, début avril, les couleurs sont spectaculaires !

Voir nos photos

 

Réserve nationale China Muerta

 

9887 hectares à l’est du parc national Conguillío, dans la IXe Région de l’Araucanie. Relief escarpé, forêt d’araucarias, renards et pumas. Écosystème protégé et non aménagé pour le public.

Voir nos photos

 

Parc national Huerquehue

 

12 500 hectares à 35 km de Pucón dans la précordillère andine, IXe Région de l’Araucanie. Très beau paysage volcanique, avec des montagnes, des vallées étroites, des falaises et 20 petits lacs (Tinquilco, Chico, Toro, Verde…). Magnifiques forêts d’araucarias entourant les lacs les plus hauts. Parmi les animaux protégés : le marsupial monito del monte, le puma, le petit félin guiña (oncifelis guigna), le renard de Magellan ou le ragondin. Plusieurs sentiers aménagés, meilleure saison de décembre à mars.

Voir nos photos

 

Réserve nationale Villarrica

 

60 005 hectares en plusieurs secteurs: à côté de Pucón et à la frontière argentine de l’autre côté du parc Huerquehue, dans la IXe Région de l’Araucanie. Dans le secteur frontalier, glacier de Sollipulli, de 12 km². Beaucoup d’araucarias, refuges pour le pic de Magellan, le chien de vertu et le pudú (petit cerf).

 

Parc national Villarrica

 

63 000 hectares près de Pucón, dans la IXe Région de l’Araucanie et la Xe Région des Lacs. Très beau paysage de cordillère : forêts, plateaux, vallées profondes, rivières, lacs et hauts sommets. Le volcan enneigé Villarrica domine le paysage de ses 2847 m, ainsi que le volcan Lanín avec ses 3776 m, à cheval sur la frontière argentine, dont l’ascension est réservée aux andinistes expérimentés. Végétation typique de la région : roble et raulí (nothofagus, famille du hêtre) dans les secteurs les plus bas, puis le hêtre blanc lenga et enfin l’araucaria au plus haut. Beaucoup d’espèces d’oiseaux, notamment le pic de Magellan, le héron bihoreau, le cygne à col noir, et chez les mammifères le ragondin, le renard gris, le pudú et le félin kodkod. Très nombreux sentiers aménagés, de toutes difficultés. Depuis Pucón, accès très facile en voiture jusqu’au magnifique panorama du centre de ski du volcan et à une curiosité géologique : le parc cuevas volcánicas. Meilleure saison de novembre à mars. Il est possible de faire l’ascension du volcan Villarica, avec guide de montagne, en 3 à 4 heures de montée pour atteindre le ctratère.

Voir nos photos

 

Réserve nationale Mocho-Choshuenco

7537 hectares au sud de Panguipulli, dans la Xe Région des Lacs. La réserve doit son nom au volcan Mocho (2422 m) et volcan Choshuenco (2415 m). Ce dernier, très abrupt, est couvert de forêt valdivienne et d’un glacier sur son versant Sud. Cette réserve nationale jouxte la réserve privée de Huilo Huilo, bel ensemble d’une biodiversité exceptionnelle pour la richesse de la flore et de la faune (pudú, monito del monte…).

 

Parc national Puyehue

Parc national Puyehue

106 772 hectares dans la cordillère de la XIVe Région de los Ríos, des deux côtés de la route internationale qui relie Osorno à Bariloche. Le relief s’étage de 250 m dans la vallée du río Gol Gol à 2240 m au sommet du volcan Puyehue. Belles cartes postales vers le volcan Casablanca (1950 m), la cascade la Princesa et la cascade Del Indio, la végétation exubérante au bord des nombreux lacs (Constancia, Gris, Toro, Paraíso, El Encanto, El Espejo…), les couleurs des forêts denses changeant au gré des saisons. Et avec un peu de chance possibilité d’apercevoir un cerf pudú, une viscache, une loutre, un ragondin, un pic de Magellan, un tourco rouge-gorge, etc. Climat humide et froid en hiver, recommandé en été, de décembre à mars.

 

Parc national Vicente Pérez Rosales

Parc national Vicente Pérez Rosales, río Petrohué

231 000 hectares près du lac Llanquihue dans la Xe Région des Lacs. Créé en 1926, c’est le plus ancien parc national du Chili, et l’un des plus beaux. Parmi les sites à ne pas manquer : le volcan Tronador (3491 m), le volcan Osorno (2652 m) et le volcan Puntiagudo (2493 m) ; les cascades de Petrohué et le magnifique lac couleur émeraude Todos los Santos que l’on peut découvrir en bateau de Petrohué à Peulla ; les belles forêts avec une dominante de coigüe(nothofagus dombeyi); la faune: petit marsupial comadrejita, loutre, martin-pêcheur, etc. Le centre d’accueil et d’informations est situé dans le village de Petrohué, au bord du lac Todos los Santos, où la pêche sportive à la truite est autorisée de novembre à mars.

Voir nos photos

 

Réserve nationale Llanquihue

 

33 972 hectares à l’est de Puerto Montt, dans la Xe Région des Lacs. Massif montagneux qui protège une forêt toujours feuillue, avec des cyprès de Patagonie (alerce) et des hêtres blancs (lenga), habitée par des félins comme le puma et le kodkod. Point culminant : le volcan Calbuco, à 2003 m.

 

Parc national Alerce Andino

 

39 255 hectares sur la péninsule bordée par l’estuaire de Reloncavi, à l’est de Puerto Montt, dans la Xe Région des Lacs. Comme son nom l’indique, le parc protège une forêt de cyprès de Patagonie, l’alerce (fitzroya cupressoides). Ce conifère, déclaré monument national, croît lentement, souvent entre 500 et 1000 m d’altitude, il peut atteindre 70 m de hauteur, 4 m de diamètre, et peut vivre plusieurs milliers d’années. Son bois rougeâtre d’excellente qualité a longtemps été utilisé pour fabriquer les maisons, les typiques tuiles en bois et les bateaux de pêche. Sa surexploitation et les incendies au temps de la colonisation de la Patagonie ont fait disparaître beaucoup de forêt d’alerces, arbre aujourd’hui protégé. Meilleure saison de décembre à mars.

Voir nos photos

 

Parc national Alerce Costero

2308 hectares au sud de Valdivia, dans la XIVe Région de los Ríos. Lieu de protection de l’alerce, le cyprès de Patagonie typique de la forêt humide valdivienne. L’un de ces arbres, baptisé El Abuelo (le grand-père), serait âgé de plusieurs milliers d’années. Ce parc national jouxte la réserve côtière et la réserve nationale Valdivia, qui protègent la forêt native.

 

Monument naturel Lahuén Ñadi

200 hectares entre Puerto Varas et Puerto Montt, dans la Xe Région des Lacs. Il protège une forêt d’alerces (fitzroya cupressoides), le cyprès de Patagonie. Ces arbres ont de 5 à 1800 ans, certains atteignant les 40 m de hauteur.

 

Parc national Chiloé

Parc national Chiloé

43 057 hectares longeant le Pacifique à l’ouest de la grande île de Chiloé. Le secteur le plus accessible en voiture est situé près de Cucao. Le parc protège la forêt pluviale, de nombreux cours d’eau et lagunes, les dunes, les grandes plages et la faune. La forêt est toujours feuillue, avec une prédominance de coigües (nothofagus dombeyi, proche du hêtre), de conifères mañíos, de cyprès de las Guaitecas et cyprès de Patagonie (alerce), d’arrayanes aux fleurs blanches en été, de plantes grimpantes et de lianes. 110 espèces d’oiseaux vivent le long de la côte (huîtrier, cormoran, martin-pêcheur, perroquets…) et parmi les mammifères abondent les loutres marines, les otaries à crinière, les renards de Darwin, endémiques de l’île, les marsupiaux monitos del monte et le pudú (plus petit cerf du monde). Pluies fréquentes toute l’année, meilleure saison : novembre à mars (été).

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.