Arbres emblématiques du Chili

Arbre de soie, cyprès de Patagonie, hêtre blanc… Description de quelques espèces du Chili.

 

Faux-Poivrier ou Poivrier sauvage, Pimiento, Schinus molle, Anarcardiaceae

Poivrier, Pimiento ou Gualeguay © Pascale Pengam
Cet arbre, qui peut atteindre 15 m de hauteur et un diamètre de plus de 2 m, a des feuilles qui ressemblent à celles de l’eucalyptus. Toutes les parties sont utilisées en médecine traditionnelle. Ses petits fruits piquants relèvent les plats et, frottés sur la peau, éloignent les moustiques. Autrefois, sa résine servait pour embaumer les souverains incas. On le rencontre dans le Nord du Chili, notamment dans la région d’Arica et Parinacota.

 

Jacaranda ou Flamboyant bleu, Jacarandá, Jacaranda mimosifolia, Bignoniaceae

Flamboyant bleu
Présent sur tous les continents, le jacaranda est originaire d’Amérique centrale et du sud. On le retrouve dans de nombreuses villes bordant les rues et avenues. Durant plus de deux mois à la période estivale, sa floraison entre le bleu et le mauve est spectaculaire. Atteignant jusqu’à 20 mètres de hauteur, son tronc tend du brun au grisâtre et ses rameaux rougeâtres sont délicats et tortueux. Ses feuilles caduques font penser aux fougères et mesurent entre 25 et 50 cm de long. Ses fleurs sont en forme de clochettes et mesurent environ 5 cm de longueur. Ses fruits quant à eux, ressemblent étrangement à des huîtres brunes.

 

Algarrobo blanc ou Carroubier blanc, Algarrobo blanco, Prosopis alba, Mimosaceae

Algarrobo, Chili

Originaire d’Amérique du Sud, il est baptisé par les colons espagnols « caroubier blanc » pour sa ressemblance avec le caroubier européen. Proche de l’arbre Tamarugo, le Caroubier est typique des régions arides où il joue un rôle dans la fixation des sols. Avec une hauteur comprise entre 5 et 15 mètres, cet arbre de taille moyenne présente une large coupole en guise de feuillage. Court, son tronc est gris foncé et son bois est utilisé pour faire du charbon. Ses fleurs sont de petites tailles et teintées de blanc, de vert ou de jaune. Son fruit se présente sous la forme d’une gousse longue d’une vingtaine de centimètres contenant « le patay », une pâte douce consommée sous plusieurs formes. En boisson alcoolisée, elle devient « l’aloja », distillée elle est connue sous le nom d’éthanol, mais elle peut aussi être simplement transformée en farine.

 

Tamarugo, Prosopis tamarugo, Mimosaceae

Tamarugo, Chili

Endémique du Chili, le tamarugo est typique du nord du pays. On le retrouve essentiellement dans la « Pampa del Tamarugal » à proximité de la ville d’Iquique. Il vit sous un climat aride et il est le seul arbre à pousser sur des sols salins. La rosée et les eaux souterraines lui fournissent toute l’eau dont il a besoin. Il peut atteindre jusqu’à 25 mètres de hauteur. Son tronc est bas, très ramifié et son bois est une source importante de charbon. Sa floraison est jaune plumeuse et lui donne un aspect vaporeux. Ses fines feuilles et ses fruits servent de fourrage pour alimenter les chèvres.

 

Cocotier du Chili ou Palmier du Chili, Palma chilena o Palma de miel, Jubaea chilensis, Arecaceae

Cocotier du Chili

Le palmier du Chili habite essentiellement certaines vallées de la zone centrale du pays, entre la région de Coquimbo au nord et la région du Maule au sud. Les palmeraies les plus importantes de cette espèce se trouvent au parc national La Campana et dans la région del Libertador B. O’higgins. Ce palmier cohabite bien avec d’autres arbres endémiques tels le quillay, le peumo ou encore le patagua. Bien que sa croissance soit assez lente, certains individus peuvent finalement vivre jusqu’à 400 ans.  Il peut atteindre jusqu’à 15 mètres de hauteur et jusqu’à 5 mètres de circonférence au sol, faisant de lui l’un des palmiers les plus imposants. Son stipe est à la fois lisse et opaque, à la texture régulière dont les marques témoignent des feuilles tombées. De grandes envergures, ses feuilles mesurent entre 2 et 3 mètres et sont plumeuses. Il présente de grandes inflorescences dès ses 60 ans et ses fruits sont de couleurs jaunâtres. Composé d’une forte concentration de sucre, le palmier chilien est connu pour la fabrication du « miel de palma – miel de palmier ». Cette exploitation intensive le classe comme espèce menacée vulnérable. Ses graines comestibles sont aussi utilisées et transformées en confiserie.

Voir nos photos

 

Arbre à soie, Árbol de la seda, Albizia julibrissin, Mimosaceae

Arbre de soie ou Árbol de la seda © Pascale Pengam
Élégant, l’arbre à soie est un petit arbre ornemental à l’allure exotique. Ressemblant à un parasol, son port étalé est plus large que haut et offre une ombre légère. Ses feuilles mesurent jusqu’à 40 cm de long et sont délicatement découpées. En été comme au printemps, elles sont de couleur vert clair et en automne elles sont jaunes. À la nuit tombée, les feuilles se replient sur elles-mêmes. Ses fleurs sous forme de plumes roses originales et décoratives sont à la fois abondantes et odorantes. Ses fruits sont des gousses brunes plates d’environ 10 cm de long. D’une hauteur oscillante entre 8 et 15 mètres, le tronc de l’arbre à soie est lisse.

 

Myrte, Luma, Amomyrthus luma, Myrtaceae

Myrte, arbre du Chili © Pascale Pengam
Originaire du Chili et d’Argentine, on le retrouve essentiellement peuplant les forêts. En langue mapuche cet arbre est nommé « luma ». Pouvant atteindre jusqu’à 30 mètres de hauteur, sa croissance est plutôt lente. Son tronc fin et droit est difficile à travailler, mais sa dureté fait de lui un excellent bois pour le chauffage. À Chiloé, on le retrouve comme élément principal de construction en tant que piliers des « palafitos ». Ses feuilles sont simples et pérennes. Ses fleurs blanches ressemblent à celles de l’aubépines et sont parfumées. Ses fruits appelés « cauchao » sont sous forme de petites baies violettes-noires comestibles et utilisées pour confection la chicha, fameuse boisson andine.

 

Désespoir des singes, Araucaria, Araucaria angustifolia, Araucariaceae

Araucaria, arbre du Chili
L’araucaria est une variété de conifères appartenant à la branche des Araucariaceae, originaires de la cordillère des Andes. L’araucaria est considéré comme l’arbre national au Chili, qui peuple les territoires du peuple mapuche et peut atteindre 2000 mètres d’altitude. On peut donc le trouver dans les régions du Biobío, de l’Araucania au Chili, notamment dans le parc national Villarrica, la région de Melipeuco ou celle de Malalcahuello ou encore dans la région de Neuquén en Argentine. Son bois, dont on a retrouvé des formes fossiles, est d’excellente qualité.

Voir nos photos

 

Arrayán, Palo colorado, Luma apiculata, Myrtaceae

Arrayanes, arbre du Chili
L’arrayán prend racine sur les terres chiliennes et argentines au cœur de la région des lacs. Cet arbre se reconnait à travers la couleur de son tronc : à l’âge adulte, il est teinté d’un panaché crème orangé. Au parc national Los Arrayanes comme au parc national Chiloé, on retrouve des individus pouvant mesurer jusqu’à 20 mètres de hauteur. Persistantes, ses feuilles de formes rondes à ovales sont simples et offrent un beau contraste avec le rouge des tiges desquelles elles émergent. Ses fleurs blanches sont odorantes et s’agroupent entre elles de trois à cinq unités. En été, sa floraison est importante car elle est liée à la production de miel. Appelé localement « mitao », ses fruits s’apparent à la myrtille par leur forme de baie brune et/ou noire. Les Mapuches les utilisaient à des fins médicinales.

 

Cyprès de Patagonie, Alerce o Lahuán, Fitzroya cupressoides, Cupressaceae

Cyprès de Patagonie ou Alerce
Appelé Lahuán par les Mapuches, son nom scientifique « Fitzroya » est un hommage à Robert FitzRoy. Le cyprès de Patagonie est un arbre natif des Andes spécifique des régions centrales du Chili et de l’Argentine. Caractéristique des forêts tempérées andines, il est un membre important de ce qu’on appelle la forêt tempérée valdivienne. Pouvant atteindre plus de 55 mètres de hauteur, il domine la cime des forêts mixtes. Cet arbre gigantesque peut vivre jusqu’à plusieurs milliers d’années, certains de son espèce seraient âgés de plus de 3000 ans. Conifère à branches pendantes, son feuillage est persistant. Réputé pour son bois d’excellente qualité, le parc national Alerce Andino au Chili a été créé pour le sauver de l’extinction.

 

Hêtre blanc ou Hêtre de la Terre de feu, Lenga o Roble de Tierra del fuego, Nothofagus pumilio, Nothofagaceae

Hêtre blanc ou Lenga
Originaire du Sud de la cordillère des Andes, le hêtre blanc peuple les forêts andines australes argentines et chiliennes jusqu’à la Terre de feu. Résistant aux températures basses et froides jusqu’à -30 degrés, il est aussi possible de le retrouver dans les régions du Nord jusqu’à 1000 m d’altitude. Dans ce cas, ce sera sous forme arbustive ne dépassant pas les 10 m de hauteur. En Patagonie, il peut atteindre les 30 m et son tronc peut mesurer jusqu’à près de 2 m de diamètre. Ses feuilles caduques de couleur vert foncé et dentelées ressemblent fortement à celles du hêtre commun. En automne, elles deviennent rouges, jaune-orangés. Son fruit s’apparente à une petite noix d’environ 5-6 cm.

Voir nos photos

 

Faux Hêtre austral ou Hêtre de Magellan, Ñire o Haya antártica, Nothofagus antarctica, Nothofagaceae

Ñire, arbre du Chili
Natif de la forêt andine de la Patagonie chilienne et argentine, le hêtre austral se rencontre principalement de la région du Maule jusqu’à l’île de la Terre de Feu. Il fait parti de la famille des « faux-hêtre » et se fait parfois appeler« Hêtre de l’Antarctique ». Il supporte parfaitement les températures basses annuelles et peut vivre jusqu’à 1800 mètres d’altitude. De croissance rapide, il peut atteindre de 10 à 25 mètres de hauteur. Son tronc est robuste et tortueux, et son écorce est de couleur brun-gris. De couleur vert foncé, les petites feuilles caduques se colorent en rouge, jaune et orangé en automne et mesurent environ 3 sur 2 cm. Froissées, elles offrent une odeur de miel.

Voir nos photos

 

Noisetier chilien, Avellano, Gevuina avellana, Proteaceae

Noisetier chilien © Pascale Pengam
Originaire du centre et sud du Chili, l’avellano peut atteindre de 10 à 20 mètres de hauteur. Sa croissance est lente et son tronc, pouvant mesurer jusqu’à 5 mètres de diamètre, est droit et ramifié depuis le sol. Ses feuilles sont persistantes. Le noisetier chilien donne des fruits à partir de ses 7 ans. Passant du rouge-cerise au noir-violet, ses fruits comestibles contiennent deux graines chacun et ressemblent beaucoup à la noisette (d’où son nom). Ses fleurs couleur crème sont quant à elles de petites tailles et se regroupent deux à deux.

 

Sorbier des oiseleurs, Serbal de los cazadores o Azarollo, Sorbus acuparia, Rosaceae

Sorbier, arbre du Chili
Originaire d’Europe et d’Asie, le sorbier est un petit arbre ornemental pouvant mesurer de 5 à 15 m de hauteur. Favorable à la biodiversité, il est également planté dans le but de maintenir la faune locale. Ses fruits sont de petites baies rouges appelés « sorbes ». Ils constituent une réserve de nourriture pour les oiseaux, mais ils sont aussi cueillis par l’homme qui les transforme en confitures. À des fins médicinales, les sorbes agissent contre les maux de gorge. Matures en fin d’été, les fruits persistent sur l’arbre en hiver. Son feuillage est caduc et ses feuilles vert dense sont légèrement dentées. Jeune, son écorce varie entre le rouge et le brun mais, avec l’âge, elle devient grise et lisse. Il préfère une exposition entre la mi-ombre et ensoleillé, et apprécie les habitats pluvieux.

Voir nos photos

 

Bois de Panama, Quillay, Quillaja saponaria, Rosaceae

Bois de Panama – Quillay avec l'agence de voyage Chile Excepción
Endémique de la zone centrale du Chili, de Coquimbo à l’Araucanie, on retrouve cet arbre dans les milieux secs et sur des sols pauvres. Pouvant dépasser les 20 m de hauteur, les feuilles du quillay sont persistantes. Ses fleurs sont en forme de petites étoiles variant du blanc au vert pâle et elles sont jaunes en leur centre. Son écorce grisâtre connue sous le nom de « bois de panama » contient de la saponine qui est utilisée à des fins cosmétiques. Les Mapuches l’utilisaient comme savon naturel essentiellement pour se laver les cheveux, sur lesquels sont concentrés les bienfaits du quillay.

Voir nos photos

 

Boldo, Peumusboldus, Monimiaceae

Boldo, arbre du Chili
Espèce endémique, le boldo est originaire des régions côtières du Chili. D’une hauteur de 6 à 20 m, cet arbre aux feuilles persistantes peut vivre jusqu’à -10 degrés. Son inflorescence offre de petites fleurs jaunes soudées de juin à août (en janvier-février en hémisphère Nord). Comme Pablo Neruda écrit dans ses mémoires « mon nez reçoit et transmet à mon âme l’odeur sauvage du laurier, l’essence indéfinissable du boldo. » les feuilles du boldo offrent un arôme boisé fort. Elles sont utilisées dans la gastronomie, mais surtout à des fins médicinales. En poudre ou séchées, elles se consomment en infusion et soignent entre autres les maux d’estomac. Son usage est ancestral en Amérique du Sud.

Voir nos photos

 

Eucalyptus, Myrtaceae

Eucaliptus, arbre du Chili
Les plantes du genre Eucalyptus forment un groupe très riche. Originaire d’Australie, plus de 800 espèces sont reconnues de nos jours dans le monde. Facilement adaptable et à croissance rapide, ils sont présents dans de nombreux environnements comme en Argentine, au Chili, en Équateur ou encore au Pérou. Selon l’espèce, l’eucalyptus peut se présenter sous forme arbustive ou en arbre de très haute taille. L’écorce faisant la particularité de ce dernier, peut être fibreuse, lisse ou encore creusée mais toujours de couleur argentée. Chez la majorité des eucalyptus, les feuilles sont persistantes et bleutées. Sèches, elles sont utilisées à des fins médicinales : l’eucalyptus cache mille vertus. Il offre également une variété impressionnante de fleurs, variant du blanc au rouge en passant par le rose, le crème et parfois le jaune.

Voir nos photos

 

Erythrine , Erythrina, Fabaceae

Erythrine, arbre du Chili
Atteignant jusqu’à 20 mètres de hauteur, le genre Erythrina se compose de près de 120 espèces d’arbres que l’on retrouve essentiellement dans les régions tropicales et subtropicales. Native des régions du Pacifique, Erythrine signifie « rouge ». Son tronc est épais et noueux, ses rameaux sont épineux et sa couronne au port large, se compose de feuilles caduques. Rustique, cet arbre se trouve essentiellement le long des cours d’eau, des marais et des marécages. À l’extrémité et le long des rameux, son inflorescence est des plus spectaculaires. Riche en nectar, les fleurs aux teintes corail sont souvent comparées à des crêtes de coq et attirent les insectes pollinisateurs.

Voir nos photos

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.